← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Glatens

C'est ce 15 mars 2020 que se sont tenues les municipales dans la ville de Glatens. La participation au 1er tour des élections municipales était cette année de 70 %. En 2014, elle s'élevait à 83,67 % (ce qui correspond à une baisse de -13,67 points). Plus largement, le taux de participation dans le département du Tarn-et-Garonne a baissé en comparaison de la précédente élection (78,68 % contre 62,07 % cette année).

Afin qu'un candidat puisse accéder à une place au conseil municipal, il se doit d'emporter plus de la moitié des voix et au moins le quart des votes des inscrits.

1er tour des élections municipales 2020 à Glatens : quels sont les résultats ?

À Glatens (82), la totalité des 7 sièges à pourvoir a donc déjà été attribuée dès le 1er tour des élections municipales 2020. Claude Renard obtient 100 % au 1er tour des élections municipales. Quant à Stéphanie Desire et Philippe Thau, ils obtiennent 97,61 % des suffrages. Joël Castells (95,23 %), Philippe Forlani (95,23 %), Vanessa Dolores Lelievre (95,23 %) et Franck Alladio (92,85 %), qui ont réalisé un résultat élevé à l'issue de ce scrutin, se sont garanti un siège au conseil municipal.

Place désormais à la nomination du maire parmi les conseillers municipaux qui l'élisent eux-mêmes.

Résultats Glatens

Abstention : 30% Participation : 70%
  • Claude RENARD
    100 %
    42 votes
  • Stéphanie DESIRE
    97.61 %
    41 votes
  • Philippe THAU
    97.61 %
    41 votes
  • Joël CASTELLS
    95.23 %
    40 votes
  • Philippe FORLANI
    95.23 %
    40 votes
  • Vanessa Dolores LELIEVRE
    95.23 %
    40 votes
  • Franck ALLADIO
    92.85 %
    39 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 71 habitants
    • 60 inscrits
    • Votants42 inscrits 70%
    • Abstentionnistes18 inscrits 30%
    • Votes blancs0 inscrits 0%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Glatens

Lors des 15 et 22 mars 2020, les habitants des communes françaises vont devoir renouveler leur conseil municipal. Si les communes de plus de 1 000 habitants choisissent une liste, ce n'est pas le cas pour celles qui enregistrent une population inférieure à ce chiffre. Les citoyens de ces villes sélectionnent en effet leurs candidats parmi ceux qui ont validé leur candidature.

Les Municipales 2020 : point sur les candidats à Glatens

Pour le premier tour des élections municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats suivants. Actuellement maire de Glatens, Claude Renard propose une nouvelle fois sa candidature. Franck Alladio a de même déposé sa candidature. Ce dernier s'était présenté aux municipales 2014 et avait alors emporté un siège au conseil municipal. On retrouve aussi, dans la liste des candidats, Joël Castells, Stéphanie Desire, Philippe Forlani, Vanessa Dolores Lelievre et Philippe Thau.
Afin d'être élus au moment du premier tour, les candidats sont contraints d'atteindre une majorité absolue, mais ils doivent également avoir remporté au moins le quart des votes des citoyens inscrits sur les listes. Dans l'éventualité où un second tour est nécessaire, la condition pour être élu, et pour se voir accorder l'un des 7 sièges à pourvoir, est d'obtenir une majorité relative.

Glatens : quels sont les enjeux des Municipales ?

Glatens disposera d'un nouveau conseil municipal, dans le cadre des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Comme pour toutes les élections en France, on doit être majeur pour participer. D'autres critères sont requis par la loi. Il faut payer ses impôts ou habiter dans la commune, figurer sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'UE.

Élections municipales : quelles étaient les tendances en 2014 ?

Le scrutin plurinominal avec panachage est un type de scrutin un peu complexe. Celui-ci s'applique lors des municipales, seulement pour les communes de moins de 1000 habitants. De plus, les électeurs sont libres de voter pour plusieurs membres en même temps et peuvent également élire des candidats de deux listes différentes.
Que s'est-il passé le 23 mars 2014 à Glatens ? Dès le soir du premier tour, 7 membres du conseil municipal ont été désignés par les électeurs. Claude Renard, Joël Castells, Vanessa Lelievre et Philippe Forlani étaient aux côtés de Michel Bisetto, Françoise Dabasse et Franck Alladio. Ces derniers avaient été élus par les Glatenois pour les administrer.
Sur 49 inscrits, de nombreux citoyens se sont rendus aux bureaux de vote. De fait, 41 de ces derniers ont glissé un bulletin dans l'urne, une forte baisse par rapport à 2008. Les élections municipales, cette année-là, avaient effectivement engendré une participation de 94,12 %.

Cette orientation remonte-t-elle aux précédents scrutins ?

Les élections présidentielles, qui ont eu lieu en 2017, comptent parmi les élections qui se sont tenues depuis les dernières élections municipales. Retour en 2017 à Glatens : les habitants ont voté au premier tour des élections présidentielles et les scores se sont avérés identiques à ce que l'on a pu observer dans l'ensemble du pays.
En comparant les résultats du premier tour, on observe 25 % des suffrages pour Emmanuel Macron (En marche !), 22,92 % pour Marine Le Pen (Front national) et, derrière, 20,83 % pour François Fillon (Les Républicains). Emmanuel Macron a finalement été choisi par les résidents de Glatens, fort de 61,29 % des voix. 43 habitants s'étaient déplacés dans les bureaux de vote à cette occasion, soit 82,69 % des citoyens de Glatens, contre 93,33 % en 2012. Cette baisse du taux de participation est différente de l'évolution constatée dans le pays (-5,8 points au second tour).
Lors des élections européennes 2019, la liste Renaissance (soutenue par La République en Marche) (19,35 % des voix) se place après l'Union de la Droite et du Centre (25,81 %).

Quelques informations sur Glatens

L'élection du conseil municipal est une phase importante dans la vie d'une agglomération puisqu'elle aide à déterminer les projets de ses habitants. Accès aux soins, écologie et mobilité sont les grands enjeux de cette élection municipale 2020.

Quoi savoir sur les habitants demeurant à Glatens ?

Glatens est une municipalité du Tarn-et-Garonne de 74 habitants. Cette ville fait également partie de la Communauté de Communes de la Lomagne Tarn-et-Garonnaise qui regroupe des villes comme Castéra-Bouzet, Poupas ou également Gimat. Les résidents de Glatens sont peu âgés : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans. En parallèle, 26,79 % ont entre 55 et 64 ans. Peu conséquente, la proportion d'immigration est de 2,74 % à Glatens.

Peut-on dire que Glatens offre un niveau de vie confortable à ses résidents ?

Les chiffres qui suivent donnent un panorama sur la situation du marché de l'emploi à Glatens. Les agriculteurs exploitants et professions intermédiaires, voici les catégories d'emploi fortement représentées à Glatens (66,67 % de la population active). Les actifs forment 61,64 % des résidents de la commune – soit près de 46 individus. Le taux d'activité des hommes dans la commune glatenoise est proportionnellement moins important que celui du sexe opposé. Sur 6 % de demandeurs d'emploi, une majeure partie sont des hommes.

Comment savoir si Glatens propose une bonne qualité de vie ?

Les équipements (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu pour satisfaire les attentes des Glatenois. On peut dire qu'un assez grand nombre de familles habitent la commune quand on sait qu'il y a 11 enfants âgés de 0 à 15 ans sur le total des résidents.
La pollution est parfois un véritable fléau si elle est récurrente ; les indices de qualité de l'eau ou de l'air sont des critères instructifs à ce sujet. Pour être conforme, l'eau doit répondre aux exigences de qualité tant sur le plan microbiologique que physico-chimique. D'après L'observatoire national de l'eau, la qualité de l'eau se révèle à 100 % conforme sur ces deux plans.