Résumé de l'élection

Les résidents de Bully sont allés aux urnes le 15 mars 2020 pour les municipales. Au vu du taux de participation particulièrement bas (47,11 %), on peut émettre l'hypothèse que les habitants, face aux récents événements concernant le coronavirus, ont fait le choix de rester chez eux. La participation enregistrée à l'échelle de la Seine-Maritime pour cette élection a baissé en comparaison avec la précédente (72,18 % contre 54,67 % cette année).

En ayant plus de la moitié des suffrages et le quart des voix des inscrits, un candidat obtient le statut de conseiller municipal automatiquement.

Quel est le bilan du 1er tour des élections municipales 2020 à Bully ?

Les 15 conseillers municipaux de Bully (76) ont donc déjà été choisis dès le premier tour des élections municipales 2020. Résultats du 1er tour des élections municipales : Benoît Bénard est en tête avec 87,91 % des votes. Christian Cossard et Véronique Gamelin, quant à eux, décrochent l'appui de 83,68 % des électeurs. Jocelyne Lormier (82,17 %), Thomas Swingedouw (80,96 %), Serge Lecointre (80,36 %), Jean-François Harivel (79,15 %), Nathalie Batté (78,24 %), Yveline Duruflé (77,03 %), David Thillard (74,92 %), Patrick Retailleau (71,29 %), Maxime Jallan (69,78 %), Valérie Paviot (69,18 %), Didier Henriet (68,27 %) et Bruno Boucheret (65,86 %) remportent également leur siège au conseil grâce à un score élevé.

Dans ce village, les votes blancs constituent 2,34 % et les votes nuls 0,88 % des voix.

Suite à l'élection des membres du conseil municipal, ceux-ci sont invités à désigner le nouveau maire parmi eux.

Résultats Bully

Abstention : 52.89% Participation : 47.11%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Benoît BÉNARD, , 87.91%, 291 votes

    Élu·e



    Benoît BÉNARD

    87.91 %

    291 votes

  • 2, Christian COSSARD, , 83.68%, 277 votes

    Élu·e



    Christian COSSARD

    83.68 %

    277 votes

  • 3, Véronique GAMELIN, , 83.68%, 277 votes

    Élu·e



    Véronique GAMELIN

    83.68 %

    277 votes

  • 4, Jocelyne LORMIER, , 82.17%, 272 votes

    Élu·e



    Jocelyne LORMIER

    82.17 %

    272 votes

  • 5, Thomas SWINGEDOUW, , 80.96%, 268 votes

    Élu·e



    Thomas SWINGEDOUW

    80.96 %

    268 votes

  • 6, Serge LECOINTRE, , 80.36%, 266 votes

    Élu·e



    Serge LECOINTRE

    80.36 %

    266 votes

  • 7, Jean-François HARIVEL, , 79.15%, 262 votes

    Élu·e



    Jean-François HARIVEL

    79.15 %

    262 votes

  • 8, Nathalie BATTÉ, , 78.24%, 259 votes

    Élu·e



    Nathalie BATTÉ

    78.24 %

    259 votes

  • 9, Yveline DURUFLÉ, , 77.03%, 255 votes

    Élu·e



    Yveline DURUFLÉ

    77.03 %

    255 votes

  • 10, David THILLARD, , 74.92%, 248 votes

    Élu·e



    David THILLARD

    74.92 %

    248 votes

  • 11, Patrick RETAILLEAU, , 71.29%, 236 votes

    Élu·e



    Patrick RETAILLEAU

    71.29 %

    236 votes

  • 12, Maxime JALLAN, , 69.78%, 231 votes

    Élu·e



    Maxime JALLAN

    69.78 %

    231 votes

  • 13, Valérie PAVIOT, , 69.18%, 229 votes

    Élu·e



    Valérie PAVIOT

    69.18 %

    229 votes

  • 14, Didier HENRIET, , 68.27%, 226 votes

    Élu·e



    Didier HENRIET

    68.27 %

    226 votes

  • 15, Bruno BOUCHERET, , 65.86%, 218 votes

    Élu·e



    Bruno BOUCHERET

    65.86 %

    218 votes

  • 16, Chantal HAVARD, , 57.09%, 189 votes

    Élu·e



    Chantal HAVARD

    57.09 %

    189 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 891 habitants
  • 726 inscrits
  • Votants342 inscrits 47.11%
  • Abstentionnistes384 inscrits 52.89%
  • Votes blancs8 inscrits 2.34%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Le contexte politique dans Bully

Les 15 et 22 mars 2020 se dérouleront les prochaines élections pour que les communes françaises renouvellent leurs conseillers municipaux. Si votre commune compte moins de 1000 habitants, vous pourrez donc directement désigner vos candidats, parmi ceux dont la candidature a été officiellement reconnue.

Vous êtes curieux de savoir qui est candidat à Bully pour les élections municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats suivants. Nathalie Batté a déposé sa candidature. Benoît Bénard, Bruno Boucheret, Christian Cossard, Yveline Duruflé, Véronique Gamelin, Jean-François Harivel, Chantal Havard, Didier Henriet, Maxime Jallan, Serge Lecointre, Jocelyne Lormier, Valérie Paviot, Patrick Retailleau, Thomas Swingedouw et David Thillard se présentent également aux élections.
La règle est comme suit : les candidats ne peuvent être élus au premier tour que s'ils remportent une majorité absolue, et s'ils ont reçu les votes de plus du quart des habitants enregistrés sur les listes électorales. En cas de second tour, ils devront atteindre une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Bully ?

Les électeurs de Bully auront l'occasion, lors des élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), de désigner un nouveau conseil municipal. Pour glisser votre bulletin dans l'urne, au préalable, veillez à remplir les critères suivants : être majeur, être inscrit sur les listes électorales françaises, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE et s'acquitter de ses impôts ou habiter dans la ville où vous désirez voter.

Bilan de 2014, année des dernières Municipales

Lors d'un scrutin plurinominal avec panachage, les électeurs peuvent voter pour plusieurs membres à la fois et peuvent également élire des candidats de deux listes différentes. Ce type de scrutin concerne les communes de moins de 1000 habitants durant les élections municipales.
Le 23 mars 2014, à Bully, dès le soir du premier tour, les citoyens choisissaient 15 membres du conseil municipal. En compagnie de Dominique Mercier et Françoise Dole, que les Bullylois avaient choisis pour gérer leur municipalité, on pouvait voir Jean-Luc Leclerc, Patrick Retailleau, Benoit Benard, Gerard Gromard mais aussi Serge Lecointre et Didier Henriet.
Assez peu de citoyens se sont déplacés : sur 698 inscrits sur les listes, seuls 402 ont placé leur bulletin dans l'urne. Ce taux de participation (65,21 %) marque une forte baisse comparativement aux précédentes Municipales, en 2008, où il était de 74,64 %.

La tendance existait-elle au moment de l'élection précédente ?

Depuis les précédentes Municipales, les électeurs ont été appelés plusieurs fois aux urnes, en particulier pour les Présidentielles (2017). En 2017, au premier tour des dernières Présidentielles, les résidents de Bully ont fait leur choix : les résultats ont été différents de ce qui a pu ressortir au niveau du pays.
Si Marine Le Pen (Front national) d'une part et François Fillon (Les Républicains) d'autre part ont respectivement obtenu 30,55 % et 19,97 % des suffrages au premier tour, Emmanuel Macron est derrière dans les votes avec 18,94 %. Il y a eu 51,45 % de voix pour Marine Le Pen du côté des habitants de Bully. Au second tour, il y a eu 579 participants, ce qui correspond à 82,83 % des habitants de Bully. En 2012, ils étaient 84,8 % à se déplacer, soit une évolution différente de celle observée dans le pays (-5,8 points).
À l'issue des élections européennes de 2019, Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a emporté 34,36 % des votes tandis que Renaissance (soutenue par La République en Marche) a obtenu 19,49 % des suffrages.

Bully : les données clefs

Le conseil municipal de Bully, qui sera élu lors des municipales des 15 et 22 mars prochains, devra retenir le contexte socio-économique local (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Quel est le profil des habitants de Bully ?

C'est un village de Seine-Maritime où habitent 916 individus. Bully fait partie de la Communauté de Communes Communauté Bray-Eawy dont l'objectif est d'assurer le contact entre les communes voisines, comme Rosay, Sainte-Beuve-en-Rivière ou bien Maucomble. Les citoyens de l'agglomération sont peu âgés. La majorité des Bullylois ont entre 25 et 54 ans et 24,40 % se situent entre 55 et 64 ans. Peu élevée, la part d'immigration représente 1,43 % des individus vivant à Bully.

Emploi, immobilier, revenus... Comment vit-on à Bully ?

Un survol des domaines suivants permet de bien cerner l'emploi à Bully. Le portrait des travailleurs bullylois est celui-ci : les professions intermédiaires et employés sont représentés à hauteur de 65,43 %. La population active s'élève à 48,08 % (plus de 436 personnes). Le chômage est de presque 10 % dans la commune bullyloise. D'ailleurs, plus de la moitié des chômeurs est constituée d'hommes.
Sur l'année 2016, le revenu médian des Bullylois se révélait similaire à la moyenne nationale de 2014, avec 21 114 € par an à Bully, contre plus de 20 000 € par an en France en 2014.
Si le niveau de vie dans une ville ne se réduit pas à son marché immobilier, ce dernier en reste, toutefois, un très bon indicateur. Que louent les Bullylois ? La demande se porte à plus de 3 % sur des maisons non HLM de 5 pièces et à environ 3 % sur des maisons non HLM de 4 pièces. Les propriétaires sont résolus à investir dans une maison de 4 pièces à un peu moins du quart et dans une maison de 5 pièces à environ 25 %.

Peut-on allier qualité de vie avec Bully ?

Pour répondre aux besoins des résidents de Bully, il est indéniable que les infrastructures manquent un peu, si on examine les équipements essentiels à la qualité de vie (hôpitaux, gares, écoles...). Si on compare avec la population totale, un assez grand nombre de familles habitent à Bully, car on recense aujourd'hui 174 enfants, âgés de 0 à 15 ans. On comptabilise 1 établissement scolaire.
Outre les infrastructures à disposition, vous aurez à cœur de découvrir l'hypothétique pollution présente aux alentours. L'eau du robinet est-elle de bonne qualité ? L'observatoire national de l'eau annonce en effet qu'elle s'avère 100 % conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.