← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : La Marche

Les résidents de La Marche ont fait le déplacement le 15 mars 2020 afin de voter lors des élections municipales. Au 1er tour des élections municipales, 51,63 % des citoyens étaient allés aux bureaux de vote. Le taux de participation est de ce fait en baisse (-18,43 points) au regard de 2014, étant donné qu'il était alors de 70,06 %. La mobilisation des électeurs de la Nièvre a baissé par rapport au scrutin précédent (75,38 % contre 65,12 % cette année).

Si un candidat parvient à rassembler au moins la moitié des votes et plus de 25 % des inscrits, un siège au conseil municipal l'attend.

À La Marche, quels candidats sont favoris au 1er tour des élections municipales 2020 ?

La Marche (58) a vu la totalité des 15 sièges du conseil être attribuée dès le 1er tour des élections municipales 2020. Guy Laraise arrive en première place au 1er tour des élections municipales, en réunissant 96,69 % des suffrages. Les résultats nous enseignent que Claude Debrades, Nathalie Debrades Épouse Cornu, Jean-François Figuiere, Angélique Jouannin et Jonathan Landjas ont l'appui de 95,75 % des votants. Ce tour a mis en avant certains candidats, comme Coralie Manteau (95,28 %), Claude Baland (94,81 %), Claire Laloy (94,33 %), Jacky Delance (93,86 %), Christian Marillier (93,39 %), Yves Bender (92,92 %), Michel Multan (92,92 %), Brigitte Moutaud (92,45 %) et Marie-Pierre Bruneau (91,50 %).

À la suite du dépouillement des voix, il a été établi que, dans ce village, il y a eu des bulletins blancs (4,50 %).

Après l'élection des nouveaux conseillers municipaux vient celle du maire. Choisi parmi les membres du conseil municipal, il en fait également partie.

Résultats La Marche

Abstention : 48.37% Participation : 51.63%
  • Guy LARAISE
    96.69 %
    205 votes
  • Claude DEBRADES
    95.75 %
    203 votes
  • Nathalie DEBRADES ÉPOUSE CORNU
    95.75 %
    203 votes
  • Jean-François FIGUIERE
    95.75 %
    203 votes
  • Angélique JOUANNIN
    95.75 %
    203 votes
  • Jonathan LANDJAS
    95.75 %
    203 votes
  • Coralie MANTEAU
    95.28 %
    202 votes
  • Claude BALAND
    94.81 %
    201 votes
  • Claire LALOY
    94.33 %
    200 votes
  • Jacky DELANCE
    93.86 %
    199 votes
  • Christian MARILLIER
    93.39 %
    198 votes
  • Yves BENDER
    92.92 %
    197 votes
  • Michel MULTAN
    92.92 %
    197 votes
  • Brigitte MOUTAUD
    92.45 %
    196 votes
  • Marie-Pierre BRUNEAU
    91.5 %
    194 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 568 habitants
    • 430 inscrits
    • Votants222 inscrits 51.63%
    • Abstentionnistes208 inscrits 48.37%
    • Votes blancs10 inscrits 4.5%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans La Marche

Les élections des 15 et 22 mars 2020 viseront le conseil municipal des communes françaises, qui doit être renouvelé. Le scrutin pour les communes de moins de 1 000 habitants suit des règles spécifiques. En effet, les citoyens ne votent pas pour une liste, mais pour des candidats, parmi ceux ayant soumis leur candidature auparavant.

La Marche : rapide aperçu des candidats aux Municipales 2020

Lors du premier tour des élections municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats qui suivent. Christian Marillier ne veut pas lâcher sa ville de La Marche et espère renouveler son mandat à la mairie. Claude Baland sera dans la course pour les élections. Yves Bender, Marie-Pierre Bruneau, Claude Debrades, Nathalie Debrades Épouse Cornu, Jacky Delance, Jean-François Figuiere, Angélique Jouannin, Claire Laloy, Jonathan Landjas, Guy Laraise, Coralie Manteau, Brigitte Moutaud et Michel Multan seront également candidats.
Rappelons qu'une élection au premier tour est conditionnée par l'obtention d'une majorité absolue. Le candidat doit par ailleurs avoir rassemblé les voix de plus d'un quart des habitants enregistrés sur les listes électorales. S'il y a un second tour, la majorité relative doit être obtenue afin que le candidat soit élu et puisse décrocher alors l'un des 15 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à La Marche ?

Les 15 et 22 mars 2020 auront lieu les élections municipales 2020 ! L'occasion pour les résidents de La Marche d'élire un nouveau conseil municipal. Si vous êtes français ou ressortissant de l'UE et si vous habitez ou payez des impôts dans cette ville, vous êtes donc appelé aux urnes. Il faut néanmoins que vous soyez majeur, que vous bénéficiiez de vos droits civiques et soyez inscrit sur les listes électorales marchoises.

Quel était le paysage politique des dernières élections municipales ?

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui s'applique, lors de ces municipales, aux communes de moins de 1000 habitants. Cela veut dire que les électeurs désignent plusieurs candidats à la fois et peuvent aussi voter pour des membres de deux listes différentes.
Le 23 mars 2014, à La Marche, dès le soir du premier tour, les habitants choisissaient 15 membres du conseil municipal. Les Marchois ont ainsi chargé David Chaillou et André Rafert de les administrer, avec Nathalie Cornu-Debrades, Jean-Luc Morlat, Brigitte Colin, Christian Marillier mais aussi Philippe Gaugnard et Martine Boileau​.
Point sur le taux de participation : d'assez nombreux citoyens sont allés voter. De fait, 337 électeurs ont placé un bulletin dans l'urne, pour une liste électorale de 481 noms. Ainsi, on observe une forte baisse en regard de la participation des Municipales de 2008, qui affichait 79,52 %.

Une tendance déjà présente aux précédentes élections ?

Il y a eu plusieurs élections depuis les dernières Municipales. En ce qui concerne les précédentes élections présidentielles, elles se sont déroulées en 2017. En étudiant les résultats de La Marche lors du premier tour des dernières élections présidentielles, on remarque qu'ils sont différents de ceux recensés à l'échelle nationale.
Si Emmanuel Macron (En marche !) n'a totalisé que 20 % des suffrages, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) ainsi que Marine Le Pen (Front national) se plaçaient devant au premier tour : 24,53 % et 23,47 % des voix. Fort de 60,38 % des votes, Emmanuel Macron s'est démarqué durant le second tour à La Marche. Les habitants de La Marche ont été 387 à venir voter au second tour.
Il y aura eu 31,62 % de votes pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) pour les Européennes de 2019, et 16,21 % pour la liste Renaissance (soutenue par La République en Marche).

Quelques informations sur La Marche

Écologie, accès aux soins, transports... l'examen des données socio-économiques d'une agglomération permet de bien souvent cerner les problématiques de ses habitants et expliquer en partie les résultats du suffrage.

Quelles sont les grandes spécificités des résidents de La Marche ?

565 personnes vivent dans ce village de la Nièvre. La Marche bénéficie de la Communauté de Communes Les Bertranges qui lui assure le lien avec les villes voisines, comme Champvoux, Chasnay ou également Poiseux. Les Marchois sont en général peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 30,12 % ont entre 55 et 64 ans). 3,19 %, c'est la proportion d'immigrés à La Marche. Un taux peu important.

La Marche : un aperçu du niveau de vie des habitants

Un survol des domaines suivants aide à bien cerner l'emploi à La Marche. Les professions intermédiaires et employés sont les mieux représentés sur le marché de l'emploi à La Marche (66,67 % des actifs). La population active est formée de 238 personnes, soit 43,72 % des Marchois. Les personnes au chômage constituent 8 % des habitants marchois. Les hommes sont surreprésentés (plus de la moitié).
Si l'on veut comparer les chiffres, le niveau de vie à La Marche s'avère similaire à celui de la France. Le revenu fiscal médian des Marchois s'élevait à 21 636 € au cours de l'année 2016 quand le revenu fiscal médian français était de plus de 20 000 € sur l'année 2014.
On a tendance à croire qu'une commune est riche lorsque ses résidents sont, essentiellement, propriétaires d'une grande maison. Qu'en est-il à La Marche ? Au niveau de la location, on constate que les Marchois louent plus souvent les maisons non HLM de 3 pièces ainsi que les maisons non HLM de 4 pièces. Ils sont 5 % à louer le premier type d'habitation et environ 2 % le second. Les propriétaires sont un peu moins du quart à investir dans une maison de 5 pièces et le quart dans une maison de 4 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, environnement... Comment vit-on à La Marche ?

Les équipements à destination des Marchois (hôpitaux, gares, écoles...) sont assez nombreux. Avec 83 enfants (de 0 à 15 ans), on peut dire que les familles sont peu nombreuses dans la ville en comparaison avec son nombre total d'habitants. La gare de La Marche voit défiler plus de 400 voyageurs sur ses quais tous les ans.
Un cadre de vie sain signifie peu de pollution. Des indices peuvent vous informer à ce sujet. Le saviez-vous ? L'eau se révèle à 100 % conforme question qualité. Rien de particulier n'a été détecté, tant sur le plan microbiologique​ que physico-chimique​. C'est ce qui est précisé par L'observatoire national de l'eau.