← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Colmier-le-Bas

À Colmier-le-Bas et dans le reste de la France, les élections municipales se sont déroulées le 15 mars 2020. Les électeurs ont été 58,06 % à voter au 1er tour des élections municipales. En 2014, ils étaient 75 % à s'être rendus aux bureaux de vote (baisse de -16,94 points). La participation des résidents de la Haute-Marne a baissé par rapport à celle de l'élection précédente (77,83 % contre 68,83 % cette année).

Pour pouvoir rejoindre le conseil municipal, un candidat doit avoir obtenu plus de la moitié des votes exprimés et 25 % des suffrages des inscrits.

Quels candidats les citoyens de Colmier-le-Bas ont-ils préférés lors du premier tour des municipales 2020 ?

Les habitants de Colmier-le-Bas (52) découvrent donc maintenant qui seront leurs membres du conseil municipal, puisque les 7 sièges ont déjà été attribués dès le premier tour des élections municipales 2020. Résultats du premier tour des municipales : Bernadette Bellissens, Dominica Dericks, Isabelle Goldschmidt, Philippe Lucet, Élodie Martine Pol et Mathurin Smoos sont premiers avec 100 % des voix. Ce tour a mis en avant quelques candidats, comme Michel Renard (94,44 %).

Les nouveaux conseillers municipaux vont désormais devoir élire l'un d'entre eux maire.

Résultats Colmier-le-Bas

Abstention : 41.94% Participation : 58.06%
  • Bernadette BELLISSENS
    100 %
    18 votes
  • Dominica DERICKS
    100 %
    18 votes
  • Isabelle GOLDSCHMIDT
    100 %
    18 votes
  • Philippe LUCET
    100 %
    18 votes
  • Élodie Martine POL
    100 %
    18 votes
  • Mathurin SMOOS
    100 %
    18 votes
  • Michel RENARD
    94.44 %
    17 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 22 habitants
    • 31 inscrits
    • Votants18 inscrits 58.06%
    • Abstentionnistes13 inscrits 41.94%
    • Votes blancs0 inscrits 0%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Colmier-le-Bas

Lors des élections des 15 et 22 mars 2020, les communes françaises seront appelées à voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux. Il sera question ici, contrairement aux communes qui comptent plus de 1 000 habitants, de désigner non pas une liste, mais directement des candidats, parmi ceux ayant déposé leur candidature.

Qui sera candidat à Colmier-Le-Bas pour les Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats qui suivent. Le maire actuel de Colmier-Le-Bas, Michel Renard, est candidat à sa réélection. Bernadette Bellissens a confirmé sa participation. Dominica Dericks, Isabelle Goldschmidt, Philippe Lucet, Élodie Martine Pol et Mathurin Smoos seront également candidats aux prochaines élections.
Il est important de rappeler que tout candidat a la possibilité d'être élu à l'issue du premier tour dans le cas où il atteint une majorité absolue, sous réserve d'avoir rassemblé les votes d'au moins un quart des habitants inscrits sur les listes électorales. S'il y a un second tour, le candidat doit remporter une majorité relative afin de pouvoir être élu et accéder à l'un des 7 sièges à pourvoir.

Colmier-le-Bas : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le conseil municipal sortant de Colmier-le-Bas remet ses places en jeu pour les élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Si vous réunissez les critères suivants, il vous sera possible d'aller voter : être majeur, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE, être présent sur les listes électorales françaises et payer ses impôts ou habiter dans la municipalité concernée.

2014 : quelles étaient les tendances des élections municipales ?

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui s'applique, lors de ces élections municipales, aux villes de moins de 1000 habitants. Cela signifie que les électeurs désignent plusieurs membres à la fois et peuvent également voter pour des candidats de deux listes différentes.
C'est dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, que les résidents de Colmier-le-Bas avaient élu 7 membres du conseil municipal. Ce sont Philippe Lucet et Dominica Dericks que les habitants de la commune avaient désignés pour les administrer, aux côtés de Bernard Trierweiler, Élodie Pol, Michel Renard, Eric Arbillot et Chantal Pépin.
Remarque : 24 électeurs ont décidé d'aller voter, parmi les 32 personnes inscrites sur la liste électorale. De fait, d'assez nombreux citoyens ont exprimé leur voix. Par rapport à celui des Municipales de 2008 (85,19 %), ce taux de participation sous-entend une forte baisse.

Cette tendance se retrouve-t-elle dans les résultats d'autres élections ?

On constate qu'ont eu lieu plusieurs scrutins depuis les Municipales, et que les dernières élections présidentielles remontent à 2017. En analysant les scores du premier tour sur la commune de Colmier-le-Bas aux précédentes élections présidentielles, en 2017, on note qu'ils étaient très similaires à ce qui a été recensé au niveau du pays.
Les élections du premier tour ont distingué Emmanuel Macron (En marche !), qui a obtenu 40 % des voix, Marine Le Pen (Front national), avec un résultat de 32 % et, derrière, François Fillon (Les Républicains) avec 12 % au suffrage. Fort de 56,52 % des suffrages, Emmanuel Macron s'est imposé durant le deuxième tour à Colmier-le-Bas. À Colmier-le-Bas, 92,59 % des citoyens avaient fait le déplacement dans le cadre de ces dernières élections (25 votants), contre 92,31 % en 2012.
Lors des Européennes 2019, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (28,57 % des voix) se classe après Renaissance (soutenue par La République en Marche) (42,86 %).

Quelques informations sur Colmier-le-Bas

Mobilité, écologie, sécurité et accès aux soins sont les grands enjeux socio-économiques à Colmier-le-Bas pour les élections municipales qui auront lieu les 15 et 22 mars prochains.

Quoi dire sur la population demeurant à Colmier-le-Bas ?

Colmier-le-Bas se situe dans la Haute-Marne et compte 22 habitants. Colmier-le-Bas fait partie de la Communauté de Communes d'Auberive Vingeanne et Montsaugeonnais qui se construit autour de plusieurs villes comme Rouelles, Le Montsaugeonnais ou également Vesvres-sous-Chalancey. Les résidents sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans), même si 11,11 % des habitants ont entre 15 et 24 ans. Les chiffres de l'immigration à Colmier-le-Bas se révèlent très élevés, avec 13,64 % d'immigrés.

Niveau de vie à Colmier-le-Bas : comment se positionnent ses résidents ?

Ces statistiques permettent d'analyser le marché de l'emploi à Colmier-le-Bas. Les employés et artisans, commerçants, chefs d'entreprise sont les catégories prédominantes au sein de la population active à Colmier-le-Bas. 6 habitants de la commune sont en poste (27,27 % de la population) et 100 % des travailleurs ont l'un de ces statuts.
À l'instar des taux de l'emploi, ceux de l'immobilier fournissent une information essentielle sur les villes et leur dynamisme. 16 % des habitants de la commune s'avèrent locataires d'appartement non HLM de 2 pièces et 8 % le sont de logements non HLM de 4 pièces. S'il s'agit de l'acquisition d'un bien, les propriétaires sont séduits par les maisons de 4 pièces à 16 % quand 33 % choisissent des maisons de 5 pièces.

Quelle est la qualité de vie à Colmier-le-Bas ?

Différents chiffres sont à disposition pour estimer la qualité de vie dans une commune. Parmi ceux-ci, on trouve le nombre d'infrastructures comparé au nombre d'habitants au kilomètre carré. Cet indicateur est parfait pour comprendre la capacité de la commune à répondre aux besoins de ses résidents. À Colmier-le-Bas, les équipements manquent un peu. Avec ses 2 enfants âgés de 0 à 15 ans à Colmier-le-Bas, il est évident que la ville compte peu de familles par rapport à son nombre total de résidents.
Outre les aménagements de la ville, il est important de savoir si la ville a une bonne qualité de l'air ou de l'eau, pour jauger la pollution ambiante. La qualité de l'eau est-elle conforme ? Oui, à 50 %​, tant sur le plan microbiologique ​ que physico-chimique​. Vous pouvez le regarder vous-même avec L'observatoire national de l'eau.