← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Castéron

Le vote pour les élections municipales a eu lieu le 15 mars 2020 à Castéron, tout comme dans les autres communes de la région. Les électeurs ont été 66,67 % à s'exprimer au premier tour des élections municipales. En 2014, ils étaient 78,57 % à s'être rendus aux bureaux de vote (baisse de -11,90 points). À l'échelle départementale (Gers), on remarque que le taux de participation a baissé depuis l'élection précédente. Il était de 80,50 %, contre 67,84 % cette année.

Si un candidat obtient au moins la moitié des voix exprimées et plus du quart des votes des inscrits, il est dans ce cas élu au conseil municipal.

Municipales 2020 : qui est en tête à l'issue du premier tour à Castéron ?

À Castéron (32), les 7 sièges du conseil ont donc déjà été emportés dès le premier tour des élections municipales 2020. Lors du premier tour des municipales, ce sont Yorick Dingli, Hubert Meunier, Janine Mouior et Loïc Saunier qui se retrouvent en première place avec 100 % des suffrages. D'autres candidats élus ont également été cautionnés par les votants, comme le montrent les résultats élevés d'Alain Frezouls (96,66 %), Christiane Pieters (96,66 %) et Jean Kerherve (83,33 %).

Ayant été désignés, les conseillers municipaux sont conviés à élire – parmi eux – le prochain maire.

Résultats Castéron

Abstention : 33.33% Participation : 66.67%
  • Yorick DINGLI
    100 %
    30 votes
  • Hubert MEUNIER
    100 %
    30 votes
  • Janine MOUIOR
    100 %
    30 votes
  • Loïc SAUNIER
    100 %
    30 votes
  • Alain FREZOULS
    96.66 %
    29 votes
  • Christiane PIETERS
    96.66 %
    29 votes
  • Jean KERHERVE
    83.33 %
    25 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 61 habitants
    • 45 inscrits
    • Votants30 inscrits 66.67%
    • Abstentionnistes15 inscrits 33.33%
    • Votes blancs0 inscrits 0%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Castéron

Le renouvellement du conseil municipal dans les communes françaises se fera lors des élections des 15 et 22 mars 2020. Le fonctionnement du scrutin pour les communes de moins de 1 000 habitants diffère légèrement de celui des plus grandes villes. En effet, dans ce cas spécifique, les électeurs votent non pas pour une liste, mais directement pour des candidats (ceux dont la candidature a officiellement été acceptée).

Les élections municipales 2020 : point sur les candidats à Castéron

Pour le premier tour des Municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats suivants. Les élections pour la mairie de Castéron joueront, éventuellement, en faveur de Christiane Pieters, maire en fonction, qui désire conserver son poste actuel. Yorick Dingli, qui avait obtenu un siège au conseil municipal après les élections municipales de 2014, se porte aussi candidat. Vous retrouverez également sur la liste des candidats à Castéron Alain Frezouls, Jean Kerherve, Hubert Meunier, Janine Mouior et Loïc Saunier.
S'ils décrochent la majorité absolue, les candidats peuvent être élus dès le premier tour, sous réserve que plus du quart des citoyens inscrits sur les listes aient voté en leur faveur. S'il y a un second tour, les candidats doivent remporter la majorité relative pour alors accéder à l'un des 7 sièges à pourvoir.

Castéron : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le conseil municipal sera désigné les 15 et 22 mars 2020. Les électeurs de Castéron sont de ce fait attendus aux bureaux de vote pour ces élections municipales 2020. Cette élection est ouverte aux Français ou aux ressortissants d'un pays de l'UE. Il faut également être majeur, inscrit sur les listes électorales françaises et résider ou s'acquitter de ses impôts dans la ville correspondante.

Quelles étaient les tendances des dernières Municipales ?

Le scrutin plurinominal avec panachage concerne, lors des élections municipales, les communes de moins de 1000 habitants. De fait, les électeurs votent pour plusieurs membres à la fois et peuvent aussi désigner des candidats de deux listes différentes.
Les citoyens de Castéron ont choisi 7 membres du conseil municipal à l'issue de l'élection qui s'est déroulée le 23 mars 2014, soit dès le soir du premier tour. Hubert Meunier et Alain Frezouls étaient les candidats élus par les Castéronais. Avec Jean Kerherve, Christiane Pieters, Yorick Dingli, Eliane Cardona et Yves Dingli, ils avaient comme tâche d'administrer la municipalité.
44 citoyens, sur 56 inscrits, se sont déplacés à leur bureau de vote, soit d'assez nombreux électeurs. Par rapport aux Municipales de 2008 (participation de 89,83 %), une forte baisse du taux de participation ressort.

Une évolution qui s'est transposée aux Présidentielles et Européennes ?

Les citoyens sont revenus aux urnes plusieurs fois depuis les précédentes élections municipales. Ainsi, les Présidentielles ont eu lieu en 2017. Au premier tour, les scores à Castéron étaient différents de ceux recensés à l'échelle du pays.
Les candidats en tête au premier tour étaient François Fillon (Républicains) avec 58,14 % des suffrages, suivi par Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) avec 18,6 %. Emmanuel Macron a été élu au deuxième tour par les résidents de Castéron qui ont voté à 58,06 % pour lui. 40 habitants s'étaient rendus dans les bureaux de vote à cette occasion, soit 78,43 % des résidents de Castéron, contre 96,43 % en 2012. Cette baisse du taux de participation est différente de l'évolution constatée dans le pays (-5,8 points au second tour).
À la suite des élections européennes de 2019, la liste l'Union de la Droite et du Centre a réuni 43,48 % des votes, dépassant donc Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (26,09 %).

Quelques informations sur Castéron

Chômage, accès aux soins, mobilité, immobilier... nombreuses sont les données qui permettent de dresser un portrait d'une municipalité. Avant des élections municipales, ces facteurs sont d'autant plus pertinents qu'ils aident à mieux appréhender les engagements des candidats durant leur campagne et les objectifs des élections.

Que pourrait-on dire sur les habitants de la ville de Castéron ?

Castéron, hameau du Gers, est peuplé de 52 personnes. Grâce à la Communauté de Communes Bastides de Lomagne, qui offre une continuité entre les communes voisines, Castéron échange facilement avec L'Isle-Bouzon, Avensac ou également Saint-Créac. Les habitants castéronais sont un peu âgés : la majorité des résidents a entre 55 et 64 ans tandis que 38,71 % ont entre 25 et 54 ans. 5,56 %, c'est le pourcentage d'immigrés vivant à Castéron. Un taux peu significatif.

Niveau de vie : l'ensemble des informations concernant la commune de Castéron

Les chiffres qui suivent donnent un panorama sur la situation du marché de l'emploi à Castéron. On note la prépondérance des catégories socioprofessionnelles suivantes : 50 % des Castéronais actifs sont des cadres et professions intellectuelles supérieures et agriculteurs exploitants. Globalement, 35,19 % de la population travaillent, soit près de 18 personnes. Dans la commune castéronaise, les chômeurs représentent 5 % de la population – dont plus de la moitié sont des femmes.
Enfin, le marché immobilier reste un excellent indicateur de l'attractivité d'une ville : les Castéronais sont-ils davantage locataires ou bien propriétaires, habitent-ils plutôt des maisons ou des appartements ? Les Castéronais se révèlent, pour 6 %, locataires de maison non HLM de 4 pièces ainsi que pour environ 3 % locataires d'appartements non HLM de 3 pièces. Les propriétaires sont un peu plus de 30 % à investir dans une maison de 6 pièces et 44 % dans une maison de 5 pièces.

Comment définir l'environnement de vie à Castéron ?

Les infrastructures du type hôpitaux ou encore écoles manquent un peu à Castéron. Avec un total global de 6 enfants, âgés de 0 à 15 ans, peu de familles se sont installées à Castéron si on compare ces chiffres au nombre total d'habitants.
L'aménagement du territoire et les services publics sont des critères à prendre en compte pour le choix d'un lieu de résidence. La pollution également. La qualité de l'eau se mesure, tant sur le plan microbiologique que physico-chimique. L'observatoire national de l'eau précise effectivement qu'elle est 100 % conforme.