← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Le Brusquet

Les électeurs du Brusquet sont allés voter pour les élections municipales du 15 mars 2020. Le pourcentage de participation aux dernières élections atteignait 46,35 %. Ce chiffre, assez bas, peut être la conséquence des dernières actualités sur le coronavirus. À l'échelle du département des Alpes-de-Haute-Provence, le taux de participation à ce scrutin a baissé cette année (67,49 %), en comparaison avec le précédent (80,27 %).

Si un candidat emporte au moins la moitié des voix exprimées et plus du quart des suffrages des inscrits, il est alors élu au conseil municipal.

Le Brusquet : qui est en tête à la suite du 1er tour des élections municipales 2020 ?

Les habitants du Brusquet (04) apprennent donc désormais qui seront leurs conseillers municipaux, étant donné que les 15 sièges ont déjà été attribués dès le premier tour des élections municipales 2020. La ville a vu Christelle Couet et Frédéric Kiston ressortir victorieux du premier tour des élections municipales avec 98,47 % des votes. Les citoyens ont choisi Manon Beltrando et Marion, Ariane, Mathilde Corriol Ép Abrahamian à 98,17 % au premier tour, en leur octroyant la troisième place. Le score élevé de plusieurs candidats, comme Véronique Biggi (97,86 %), Gérard Laurent Guieu (97,86 %), Thierry Noto (96,95 %), Jennifer Magaud (96,64 %), Florence Francois (96,34 %), Anne Sarron (96,03 %), Arnaud Vaudremont (95,12 %), Serge Pau (93,29 %), Gilbert Reinaudo (92,37 %), Gérard Iavarone (91,15 %) et Laurent Dubus (86,28 %), leur a aussi garanti un siège au conseil municipal.

Certains résidents de ce village ont voté blanc, à 4,78 %. Qui plus est, une part des votes a été jugée nulle (3,09 %).

La prochaine étape est l'élection du maire dans les rangs des nouveaux membres du conseil municipal, par ces derniers.

Résultats Le Brusquet

Abstention : 53.65% Participation : 46.35%
  • Christelle COUET
    98.47 %
    323 votes
  • Frédéric KISTON
    98.47 %
    323 votes
  • Manon BELTRANDO
    98.17 %
    322 votes
  • Marion, Ariane, Mathilde CORRIOL ÉP ABRAHAMIAN
    98.17 %
    322 votes
  • Véronique BIGGI
    97.86 %
    321 votes
  • Gérard Laurent GUIEU
    97.86 %
    321 votes
  • Thierry NOTO
    96.95 %
    318 votes
  • Jennifer MAGAUD
    96.64 %
    317 votes
  • Florence FRANCOIS
    96.34 %
    316 votes
  • Anne SARRON
    96.03 %
    315 votes
  • Arnaud VAUDREMONT
    95.12 %
    312 votes
  • Serge PAU
    93.29 %
    306 votes
  • Gilbert REINAUDO
    92.37 %
    303 votes
  • Gérard IAVARONE
    91.15 %
    299 votes
  • Laurent DUBUS
    86.28 %
    283 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 963 habitants
    • 768 inscrits
    • Votants356 inscrits 46.35%
    • Abstentionnistes412 inscrits 53.65%
    • Votes blancs17 inscrits 4.78%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Le Brusquet

Avec les élections des 15 et 22 mars 2020, le conseil municipal des communes françaises va être renouvelé. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les citoyens élisent directement leurs candidats parmi ceux ayant déposé leur candidature, qu'elle soit isolée ou groupée.

Qui sont les candidats qui se présentent au Brusquet pour les élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats qui suivent. Le maire actuel du Brusquet, Gilbert Reinaudo, est candidat à sa réélection. Manon Beltrando se présente aux élections municipales 2020. On trouve aussi, dans la liste des candidats, Véronique Biggi, Marion, Ariane, Mathilde Corriol Ép Abrahamian, Christelle Couet, Laurent Dubus, Florence Francois, Gérard Laurent Guieu, Gérard Iavarone, Frédéric Kiston, Jennifer Magaud, Thierry Noto, Serge Pau, Anne Sarron et Arnaud Vaudremont.
Rapide rappel des règles des élections municipales. Pour être élus dès le premier tour, les candidats doivent réunir deux critères : parvenir à une majorité absolue et récolter les votes d'au minimum un quart des administrés inscrits sur les listes électorales. Si un second tour est nécessaire, il faut recevoir une majorité relative pour être élu et prendre alors l'un des 15 sièges à pourvoir.

Le Brusquet : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les citoyens du Brusquet auront l'occasion, pour les élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), de choisir un nouveau conseil municipal. Plusieurs conditions doivent être remplies pour participer à ces élections. Il faut être un électeur français ou un membre de l'Union européenne, habitant ou payant ses impôts dans la commune concernée. Il faut également être majeur pour avoir le droit de vote.

Comment ont évolué les tendances depuis les précédentes élections municipales (2014) ?

Si vous vivez dans une ville de moins de 1000 habitants, vous avez affaire à un type de scrutin particulier lors des élections municipales : il s'agit d'un vote plurinominal avec panachage. Vous désignez plusieurs candidats à la fois et pouvez aussi élire des membres de deux listes différentes.
C'est dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, que les électeurs de la commune du Brusquet avaient choisi 15 membres du conseil municipal. Pour les diriger, les Brusquetais s'étaient fiés à Serge Pau et Pierre Rossi. Gilles Ourth, Serge Grac, Nolwenn Pin, Magali Corriol mais aussi Colomba Mariani et Sylvie Geny étaient chargés de les assister.
D'assez nombreux citoyens sont partis voter (649 d'entre eux pour 851 inscrits). En comparant cette participation à celle des élections municipales de 2008, qui a atteint 74,15 %, on constate une hausse.

L'examen des élections précédentes permet-il d'y découvrir la même évolution ?

Plusieurs scrutins ont été organisés suite aux élections municipales, mais il n'y a pas eu de Présidentielles depuis 2017. Les votes dans la ville du Brusquet peuvent être comparés à une tendance générale : leurs résultats au premier tour des dernières élections présidentielles de 2017 sont différents de ceux recensés au niveau national.
D'une part, Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) ainsi qu'Emmanuel Macron (En marche !) ont réalisé de beaux scores au premier tour, avec 24,74 % et 24,45 % des voix. Marine Le Pen (Front national) s'est, d'autre part, placée derrière, avec 22,53 % seulement. Avec 65,41 % des votes, Emmanuel Macron s'est imposé sur le deuxième tour au Brusquet. Alors que le taux de participation des habitants du Brusquet au second tour était de 87,77 % en 2012, il était de 78,81 %, soit 647 habitants, lors de la dernière élection présidentielle. Ceci dénote une baisse différente de l'évolution notée dans le pays entre les deux mêmes années.
Au nombre des bons scores aux Européennes de 2019, citons Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (22,2 %) et Europe Écologie (18,46 %).

Le Brusquet : les informations clefs

15 et 22 mars 2020 : jours des municipales. Les conseillers municipaux du Brusquet devront ainsi traiter de la situation socio-économique de la commune (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Comment peut-on définir les résidents du Brusquet ?

958 habitants, voilà une info clé du Brusquet, ville des Alpes-de-Haute-Provence. Avec Le Brusquet, on trouve des communes comme Champtercier, Montclar ou Beaujeu qui constituent la Communauté d'Agglomération Provence-Alpes-Agglomération. Les habitants brusquetais restent peu âgés : la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans alors que 28,41 % ont entre 55 et 64 ans. 2,62 %, c'est la proportion d'immigrés résidant au Brusquet. Un chiffre peu significatif.

Activité, immobilier, revenus... Comment vit-on au Brusquet ?

Les données qui suivent apportent une meilleure visibilité sur l'état des activités professionnelles au Brusquet. 49,56 % des Brusquetais sont actifs (soit plus de 472 résidents). Les professions intermédiaires et employés représentent 61,09 % des actifs. Le chômage est de plus de 10 % dans l'agglomération brusquetaise. D'ailleurs, une majeure partie des chômeurs est composée d'hommes.
Les résidents du Brusquet percevaient en moyenne 22 708 € par an en 2016 – versus 20 000 € de revenu fiscal médian pour la France en 2014. Les Brusquetais ont donc un niveau de vie plus élevé que la moyenne nationale.
Si le niveau de vie dans une commune ne se réduit pas à son marché immobilier, celui-ci en reste, cependant, un très bon indicateur. Sur le marché de l'immobilier brusquetais, les biens les plus loués sont les maisons HLM de 3 pièces (moins de 3 %) et les maisons non HLM de 3 pièces (plus de 4 %). L'achat des propriétaires se porte sur les maisons de 4 pièces avec presque 21 % des cas face à environ 21 % pour les maisons de 5 pièces.

Comment caractériser le cadre de vie au Brusquet ?

Les équipements (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu pour satisfaire les attentes des Brusquetais. Avec 174 enfants âgés de 0 à 15 ans, la ville du Brusquet comprend un assez grand nombre de familles (compte tenu de sa population totale). Ainsi, 1 établissement scolaire est à leur disposition.
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau fournissent une bonne vision de la pollution environnante dans une commune. À noter : la qualité de l'eau se révèle à 50 % conforme. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on peut constater qu'elle répond aux normes tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.