← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Priez

Les citoyens de Priez se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les municipales. Le 1er tour des municipales avait mobilisé 75,61 % des électeurs en 2014. Ils étaient, cette année, 70,59 % à avoir voté (ce qui correspond à une baisse de -5,02 points). La participation dans le département de l'Aisne a baissé depuis l'élection précédente. Elle était de 75,22 %, contre 59,64 % cette année.

En ayant plus de la moitié des voix et 25 % des votes des inscrits, un candidat devient conseiller municipal automatiquement.

Premier tour des élections municipales 2020 à Priez : quels sont les scores ?

Fin du suspense à Priez (02), étant donné que les 7 conseillers municipaux ont donc déjà été désignés dès le premier tour des élections municipales 2020. C'est Germain Gojard qui se hisse en première position à la suite du premier tour des élections municipales : il récolte 100 % des suffrages. 91,66 % des électeurs ont manifesté leur préférence pour Eric Bahu et Stéphanie Trutet. D'autre part, les citoyens ont voté en faveur de certains candidats, dont Yves Bahu (83,33 %), Guy Ferard (83,33 %), Céline Ferard (79,16 %) et Fabienne Hubier (70,83 %).

Ayant été élus, les membres du conseil municipal sont conviés à choisir – dans leurs rangs – le prochain maire.

Résultats Priez

Abstention : 29.41% Participation : 70.59%
  • Germain GOJARD
    100 %
    24 votes
  • Eric BAHU
    91.66 %
    22 votes
  • Stéphanie TRUTET
    91.66 %
    22 votes
  • Yves BAHU
    83.33 %
    20 votes
  • Guy FERARD
    83.33 %
    20 votes
  • Céline FERARD
    79.16 %
    19 votes
  • Fabienne HUBIER
    70.83 %
    17 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 53 habitants
    • 34 inscrits
    • Votants24 inscrits 70.59%
    • Abstentionnistes10 inscrits 29.41%
    • Votes blancs0 inscrits 0%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Priez

Le conseil municipal des communes françaises sera renouvelé à l'issue des élections des 15 et 22 mars 2020. Petite spécificité pour les communes de moins de 1 000 habitants : pour se présenter aux élections, il n'est pas nécessaire de constituer une liste. Ainsi les citoyens votent directement pour leurs candidats.

Élections municipales 2020 : la liste des candidats à Priez

Pour le premier tour des Municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats qui suivent. Être réélu à la mairie de Priez est l'objectif de Yves Bahu, maire en fonction. La candidature d'Eric Bahu a été validée. À noter qu'en 2014, ce dernier avait décroché un siège au conseil municipal. Céline Ferard, Guy Ferard, Germain Gojard, Fabienne Hubier et Stéphanie Trutet ont également déclaré leur candidature.
Rappelons la règle : si plus d'un quart des électeurs présents sur les listes électorales se sont exprimés en leur faveur, les candidats peuvent être élus au premier tour en cas de majorité absolue. S'il y a second tour, ils devront atteindre une majorité relative afin de pouvoir être élus et décrocher l'un des 7 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Priez ?

Les bureaux de vote de la ville de Priez seront ouverts, les 15 et 22 mars 2020, à l'occasion des élections municipales 2020, qui éliront le conseil municipal de la ville. Afin de glisser un vote dans l'urne, divers critères doivent être réunis. Il faut être français ou ressortissant d'un pays membre de l'Union européenne, résider ou s'acquitter de ses impôts dans la commune concernée, avoir plus de 18 ans et être inscrit sur les listes électorales françaises.

Comment ont changé les tendances depuis les dernières Municipales (2014) ?

Dans les communes de moins de 1000 habitants, les élections municipales prennent l'aspect d'un scrutin plurinominal avec panachage. En d'autres termes, les électeurs votent pour plusieurs membres à la fois et peuvent aussi choisir des candidats de deux listes différentes.
Le 23 mars 2014, à Priez, dès le soir du premier tour, les habitants désignaient 7 membres du conseil municipal. Alain Hubier, Germain Gojard, Eric Bahu et Dominique Georges ont été chargés par les habitants de la commune de les diriger. Ils étaient accompagnés de Yves Bahu, Guy Ferard et Christine Ferard.
D'assez nombreux citoyens ont glissé un vote dans l'urne : 31 se sont déplacés sur les 41 noms de la liste électorale. Une forte baisse apparaît de ce fait, par rapport aux Municipales de 2008 (participation de 93,75 %).

Est-il possible que cette évolution ait été visible lors des précédentes élections ?

Plusieurs scrutins se sont déroulés dans l'intervalle entre les dernières Municipales et cette année. Les Présidentielles, en particulier, se sont tenues en 2017. Les citoyens de Priez ont produit des résultats différents de ce qui a été répertorié au niveau national pour le premier tour des élections présidentielles, en 2017.
Si Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) n'a totalisé que 18,52 % des votes, François Fillon (Les Républicains) ainsi que Marine Le Pen (Front national) se plaçaient devant au premier tour : 51,85 % et 25,93 % des voix. Il y aura eu une majorité des résidents de Priez pour voter pour Marine Le Pen (60,71 %). Nous pouvons voir que la baisse du taux de participation entre 2017 et 2012 est différente de ce qui a été noté dans le pays (une participation en baisse de -5,8 points) : les électeurs de Priez étaient effectivement 88,64 % à voter en 2012 et 79,49 % en 2017.
On relèvera à l'issue des élections européennes de 2019 les beaux scores obtenus par les listes suivantes : Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen), avec 30,43 % des suffrages, et l'Union de la Droite et du Centre avec 21,74 % des votes.

Quelques informations sur Priez

Chômage, accès aux soins, mobilité, immobilier... nombreuses sont les données qui permettent de dresser un portrait d'une commune. Avant des élections municipales, ces éléments sont d'autant plus utiles qu'ils donnent la possibilité de mieux cerner les discours des candidats durant leur campagne et les objectifs des élections.

Priez : comment est sa population ?

Priez, avec ses 52 résidents, est une ville de l'Aisne. La Communauté d'Agglomération de la Région de Château-Thierry permet de relier à Priez des villes et des villages, comme Hautevesnes, Grisolles ou également Mézy-Moulins. Les résidents sont peu âgés : la majorité des habitants de la commune a entre 25 et 54 ans même si 15,38 % des résidents ont entre 55 et 64 ans. Priez accueille une part peu significative d'immigrés : 2,08 % de sa population.

Quels sont les revenus moyens à Priez ?   

Si l'on regarde les chiffres qui suivent en détail, on peut mieux comprendre l'état du marché de l'emploi à Priez. Au sein de la municipalité, on enregistre essentiellement des employés et ouvriers (100 % des actifs). La ville est habitée par 41,67 % de travailleurs (20 habitants de la commune). Les femmes sont plus impactées par le chômage : elles représentent plus de la moitié des chômeurs en ville (le quart de la population en âge de travailler).
Si le niveau de vie dans une commune ne se réduit pas à son marché immobilier, ce dernier en reste, néanmoins, un très bon indicateur. Les habitants de la commune s'avèrent presque 15 % à être locataires de maisons non HLM de 4 pièces et 7 % d'une maison non HLM de 6 pièces. La proportion des propriétaires d'une maison de 3 pièces et celle d'une maison de 4 pièces sont respectivement de plus de 21 % et un peu moins du tiers.

Peut-on considérer Priez comme une commune où il fait bon vivre ?

La qualité de vie dans une ville passe également par le nombre d'équipements (hôpitaux, écoles, gares...) installés dans celle-ci. Il est clair qu'ils manquent un peu à Priez. Avec 16 enfants âgés de 0 à 15 ans, la commune de Priez comprend de nombreuses familles (compte tenu de sa population totale).
La qualité de vie dans une ville est notamment liée à pollution ambiante. La vérification microbiologique ​et physico-chimique de l'eau a servi à constater que concernant ces deux plans : la qualité de l'eau est à 100 % conforme d'après L'observatoire national de l'eau.