VIDEO. "Les polémiques, elles sont derrière nous" : Valls défend Bartolone après les propos sur Pécresse et la "race blanche"

LCP / FRANCE 3

Claude Goasguen, député des Républicains, a interpellé le Premier ministre à l'Assemblee nationale, mardi, sur les propos de de Claude Bartolone envers Valérie Pecresse.

"Le président de l'Assemblée nationale n'a pas eu le courage de venir s'expliquer devant l'hémicycle." Claude Goasguen, député des Républicains, a interpellé le Premier ministre lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, mardi 15 décembre, sur les propos de Claude Bartolone envers Valérie Pecresse lors de la campagne pour les régionales en Ile-de-France.

"Claude Bartolone a dit ce qu'il avait à dire ce matin"

"Les polémiques, elles sont derrière nous", a répondu Manuel Valls au député, en l'absence de Claude Bartolone, qui a préféré se faire remplacer par sa suppléante au perchoir de l'Assemblée, probablement en raison de la polémique. "Claude Bartolone a dit ce qu'il avait à dire ce matin sur le sujet, a repris Manuel Valls, alors que Claude Bartolone a concédé que ses propos de l'entre-deux-tours envers Valérie Pécresse "n'étaient pas forcément calibrés". 

"Il est président de l'Assemblée nationale, a repris Manuel Valls, et j'invite chacun à respecter précisément les institutions, les uns et les autres, plutôt qu'à chercher la polémique absurde." Claude Bartolone avait accusé Valérie Pecresse de défendre "la race blanche".

Vous êtes à nouveau en ligne