EN IMAGES. "Voter FN, c'est..." la formule utilisée à l'envi à gauche comme à droite

Quand il s'agit de glisser un bulletin en faveur du parti de Marine Le Pen, les interprétations sont diverses, selon que l'on est un ténor du parti Les Républicains ou une personnalité de gauche.

C'est une formule à la mode. A gauche comme à droite, chacun a son argument pour convaincre les électeurs de ne pas voter en faveur des listes du Front national, lors des élections régionales des 6 et 13 décembre. Voter FN, c'est donc à la fois "voter contre la République", "rajouter du malheur au malheur", "se tirer une balle dans le pied""voter PS", et même "voter Daech" !

111
Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, le 6 août 2015 dans "Valeurs actuelles". MAXPPP
211
Anne Hidalgo, maire PS de Paris, le 3 décembre 2015 sur i-Télé. MAXPPP
311
Christian Estrosi, tête de liste LR-UDI en région Paca, le 3 décembre 2015 à l'AFP. MAXPPP
411
Valérie Pécresse, tête de liste LR-UDI en Ile-de-France, le 15 octobre 2015 au micro de la radio RCJ. MAXPPP
511
François Patriat, président PS sortant de la région Bourgogne, le 1er décembre 2015 en meeting à Besançon (Doubs). MAXPPP
611
Nathalie Kosciusko-Morizet, vice-présidente déléguée des Républicains, le 4 décembre 2015 sur RTL. MAXPPP
711
Alain Juppé, maire de Bordeaux, en meeting dans sa ville, le 28 novembre 2015. MAXPPP
811
Laurent Wauquiez, vice-président du parti Les Républicains, le 2 décembre 2015 en meeting à Lyon (Rhône). MAXPPP
911
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, le 4 décembre 2015 dans un communiqué. MAXPPP
1011
Mourad Boudjellal, président du Rugby club de Toulon et soutien de Christian Estrosi, le 2 décembre 2015 à l'AFP. MAXPPP
1111
Le comédien Philippe Torreton, le 2 novembre 2015, dans les colonnes de "L'Humanité". MAXPPP
Vous êtes à nouveau en ligne