Elections régionales : la droite l'emporterait en Ile-de-France, selon un sondage

La tête de liste de la droite aux élections régionales en Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors d\'un meeting à Nogent-sur-Marne, le 27 septembre 2015.
La tête de liste de la droite aux élections régionales en Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors d'un meeting à Nogent-sur-Marne, le 27 septembre 2015. (MAXPPP)

Les listes emmenées par Valérie Pécresse devanceraient celles guidées par le socialiste Claude Bartolone, selon un sondage Odoxa publié dimanche.

Si les élections régionales avec lieu dimanche prochain, la droite, emmenée par Valérie Pécresse, reprendrait la région Ile-de-France, que la gauche dirige depuis dix-sept ans, selon un sondage Odoxa* pour BFMTV et Le Parisien publié dimanche 4 octobre.

>> CARTE. Elections régionales : ce que disent les sondages, région par région

Au premier tour, 34% des personnes interrogées voteraient pour la liste emmenée par Valérie Pécresse et soutenue par les Républicains, l'UDI et le MoDem. La liste conduite par Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, soutenue par le PS et le PRG, accuse un retard de 10 points, avec 24% des intentions de vote. Le remplacement de Jean-Paul Huchon qui a présidé la région pendant dix-sept ans n'enrayerait donc pas la vague bleue.

Le FN crédité de 20% des intentions de vote

La liste conduite par Wallerand de Saint-Just soutenue par le Front National obtiendrait quant à elle 20% des suffrages, ce qui lui permettrait de se maintenir dans une triangulaire. Loin derrière : la liste conduite Pierre Laurent soutenue par le Front de gauche (8%), celle conduite par Nicolas Dupont-Aignan soutenue par Debout la France (7%), celle conduite par Emmanuelle Cosse et soutenue par EELV et CAP 21 (6%), et enfin celle menée par Nathalie Arthaud soutenue par Lutte Ouvrière (1%).

Au second tour, Valérie Pécresse (41%) l'emporterait sur Claude Bartolone (38%), dans une triangulaire avec le FN (21%).

*Sondage réalisé du 29 septembre au 2 octobre 2015 auprès d'un échantillon de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales franciliennes (méthode des quotas).

Vous êtes à nouveau en ligne