Régionales : la Corse fait un premier pas vers son indépendance

France 3

Il y a une nouvelle donne politique en Corse qui a échappé au radar médiatique. Pourtant, après l'élection de Gilles Simeoni, c'est une victoire historique des nationalistes dans l'île de Beauté.

C'est l'exception corse. Les nationalistes ont totalisé 35,4% des suffrages et deviennent la première force politique de l'île. Mais ils promettent de travailler de manière constructive avec les autres formations politiques. "Pour l'histoire". Voilà comment ce lundi 14 décembre la presse corse salue la victoire des nationalistes aux régionales. Après avoir été dirigés par la droite puis par la gauche, de nombreux Corses se disent heureux de passer à autre chose. Dimanche 14 décembre, la liste Pé a Corsica a nettement gagné, récoltant près de 36% des voix. Une victoire historique rendue possible par la fusion des autonomistes et des indépendantistes au second tour. L'aboutissement de 40 ans de luttes.

Un duo au pouvoir

Toute la nuit, chants corses et coups de fusil ont résonné dans les rues de Bastia, Ajaccio ou encore Corte. Les nationalistes ont mis la main sur l'assemblée de Corse. Elle sera dirigée par un duo : la présidence de l'exécutif pour Gilles Simeoni, celle de l'assemblée de Corse pour Jean-Guy Talamoni. "Nous allons nous mettre en ordre de bataille. Une bataille, cette fois, tout à fait pacifique", annonce ce dernier. Pour lui, c'est un premier pas vers l'indépendance de la Corse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne