Régionales : certains élus font leurs cartons, d'autres emménagent

France 3

Après les élections régionales, certains élus doivent partir. D'autres entreront bientôt au Conseil et repèrent les lieux. Une équipe de France 3 est allée à leur rencontre, dans ce grand chassé-croisé.

C'est une période de transition pour les élus, après les élections régionales. Certains arrivent, d'autres font leur valise. Comme en Paca. Pour Franck Allisio, 35 ans, c'est un premier mandat. Cet ancien cadre des Républicains occupera l'un des 42 sièges occupés par le FN, devenu dimanche la première force d'opposition de la région.  De son côté, Gaëlle Lenfant était vice-présidence au conseil régional. Pendant six ans, elle s'est investie pleinement dans son mandat. Aujourd'hui, c'est terminé, il n'y aura plus d'élus socialistes dans cette assemblée. "Il y a de la tristesse", confie l'ancienne élue.

Moins d'élus = moins d'argent

En Paca, le FN a réussi à doubler le nombre de ses élus. De quoi conforter son assise électorale. Après le retrait de la liste socialiste, la gauche perd 72 sièges. Et moins d'élus, c'est aussi moins de cotisations pour le parti. Car les élus versent 10% de leurs indemnités par mois à leur formation.
Pour le parti socialiste qui enchaîne les défaites électorales, l'addition commence à être salée. Il pourrait perdre jusqu'à 200 000 euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne