Régionales 2015 : en Ile-de-France, la bataille fait rage entre Les Républicains et le PS

FRANCE 3

Claude Bartolone et Valérie Pécresse sont au coude à coude dans une triangulaire avec le Front national.

À trois jours du deuxième tour des régionales, la tension monte en Ile-de-France. Ici les sondages contradictoires s’enchaînent. Depuis mercredi soir, la campagne dans cette région est devenue délétère. Claude Bartolone et Valérie Pécresse, donnés au coude à coude pour le second tour, ne s'épargnent plus rien. Le candidat socialiste ne retient plus ses coups. En meeting, il n'a pas hésité a présenté sa rivale comme étant l'avocate de la race blanche tout en appelant au rassemblement de la gauche. "Tout dépend de nous, nous avons le devoir de nous rassembler autour de valeurs communes. Nous rassembler autour d'un projet partagé, nous rassembler pour gagner pour l'Ile-de-France", a commenté Claude Bartolone.

Le FN distancé

À l'occasion de son dernier meeting, Valérie Pécresse a qualifié son adversaire de sectaire et clientéliste. "Face à moi, j'ai comme principal concurrent, le candidat de l'esquive, le spécialiste des faux-fuyants qui veut porter haut devant et qui mord par-derrière. Et bien moi je ne serai la femme d'aucun lobby, d'aucun clan, je ne serai inféodée à personne. Je suis et je serai une femme libre, libre d'agir et de servir tous les Franciliens pour les réconcilier avec l'action publique", souligne Valérie Pécresse. Face aux deux têtes d'affiche, Wallerand de Saint Just est distancé, mais appelle à la mobilisation de son électorat pour faire exister le Front national au conseil régional.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne