Vomi de chat, vantardises, blagues douteuses... Sept moments où "Ambition intime" s'est fait épingler sur Twitter

L\'animatrice de M6 Karine Le Marchand en visite à la 13e édition de Terralies, le salon de l\'agriculture en Côtes-d\'Armor, le 24 mai 2014.
L'animatrice de M6 Karine Le Marchand en visite à la 13e édition de Terralies, le salon de l'agriculture en Côtes-d'Armor, le 24 mai 2014. (MAXPPP)

Plus de 3 millions de téléspectateurs ont regardé, dimanche soir, les confidences de Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg, Bruno Le Maire et Marine Le Pen à Karine Le Marchand lors de la nouvelle émission politique de M6.

Une émission étrillée par les journalistes politiques, mais plébiscitée par les invités. Sans bouder leur plaisir, quatre personnalités politiques, Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg, Bruno Le Maire et Marine Le Pen, se sont succédé sur le canapé de Karine Le Marchand, pour la première d'"Ambition intime", dimanche 9 octobre.

A l'animatrice de "L'Amour est dans le pré", ils ont confié, dans un savant montage, souvenirs d'enfance, premiers émois ou douleurs intimes. Un succès d'audience puisque 3,1 millions de spectateurs ont suivi l'émission. Mais le discours très rodé des invités n'a pas empêché quelques séquences de réel malaise. Franceinfo revient sur les sept moments qui ont fait rire les internautes sur Twitter.

1Le vomi du chat qui pollue l'intervention de Bruno Le Maire

Pauvre Bruno Le Maire. Le député Les Républicains de l'Eure s'est-il rendu compte qu'un troll inattendu venait perturber ses confidences sur son épouse, qui répondait tout faux à l'auto-école (où ils se sont rencontrés), et sur sa volonté de fuir les "rallyes", ces soirées chics des beaux quartiers ? Un chat a, en effet, bondi sur la table où était accoudé le candidat à la primaire à droite, puis a vomi, suscitant l'hilarité sur Twitter.

2La rencontre clandestine entre Nicolas Sarkozy et Bernadette Chirac

Sur le ton de la confidence, Nicolas Sarkozy a avoué qu'il avait rencontré Bernadette Chirac en cachette de Jacques Chirac. Ce rendez-vous clandestin entre l'ancien ministre de l'Intérieur et l'épouse du président de la République a inspiré à Guillaume Titus-Carmel, alias Guillaume TC sur Twitter, ce montage à base de bagues, brushing et lunettes noires.

3Le "bilan énorme" de Nicolas Sarkozy avec les femmes

Le moment Donald Trump de Nicolas Sarkozy ? Quand Karine Le Marchand demande à l'ancien chef d'Etat s'il peut parler "des femmes", ce dernier glisse dans un rire : "J'ai un bilan énorme." Des noms ? Non : le spectateur restera sur sa faim et cette sortie considérée par certains comme prétentieuse. 

4La blague TRES gênante sur Emile Louis

La palme de la plaisanterie la plus douteuse de la soirée est attribuée sans conteste à Karine Le Marchand. Quand Marine Le Pen lui confie : "Je trouve que le jardin, c'est poétique", l'animatrice répond avec un gênant : "C'est ce que disait Emile Louis quand il faisait ses trous." Mort en 2013, Emile Louis a été reconnu coupable de meurtres et viols en série commis dans les années 1970 et 1980, en particulier sur des jeunes filles handicapées. Il avait été condamné à la perpétuité en 2004.

5Les fans suspects de Bruno Le Maire

Sourire aux lèvres et œil bleu rivé sur l'animatrice, Bruno Le Maire a bossé la cool attitude pour conquérir le spectateur. L'effet produit ? Cri du cœur unanime sur Twitter : "J'ai découvert un Bruno Le Maire très sympathique. Merci, je sais pour qui je vais voter en 2017." Une même phrase postée au mot près plusieurs fois à la même minute par différents internautes sur le réseau social.

Une opération de communication, dénoncent certains internautes… à tort, affirme l'équipe de Bruno Le Maire. Il ne s'agit pas de partisans de l'ancien ministre de l'Agriculture, mais d'une blague entre internautes, dont certains soutiennent d'autres candidats à la primaire de droite.

6La fausse note de la musique

Quant à la musique d'ambiance sentimentale utilisée lors de l'émission, elle a été étrillée par les internautes.

7Les larmes contrôlées d'Arnaud Montebourg et Bruno Le Maire

L'émission de M6 entend faire la part belle aux confessions et aux émotions qu'elles suscitent. Le meilleur exemple : la petite larme arrachée à Arnaud Montebourg et Bruno Le Maire au cours de leur interview. Mais, comme le fait remarquer Nabil Touati, journaliste pour le Huffington Post, ces séquences saisies à l'improviste sont sujettes à caution.

"Nous n'avons ni validé ni invalidé ces scènes", précise l'équipe de Bruno Le Maire, qui indique avoir vu le reportage après montage et sans avoir donné aucune consigne. Karine Le Marchand expliquait la semaine dernière, selon Téléstar, qu'elle avait laissé la possibilité aux personnes interrogées d'avoir un droit de regard sur les images diffusées.

Vous êtes à nouveau en ligne