VIDEOS. Présidentielle : les sept séquences à retenir de la soirée du second tour

Des partisans d\'Emmanuel Macron exultent après l\'annonce de la victoire de leur champion, dimanche 7 mai à Paris.
Des partisans d'Emmanuel Macron exultent après l'annonce de la victoire de leur champion, dimanche 7 mai à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

A 39 ans, Emmanuel Macron sera le plus jeune président de l'histoire de la Ve République. Franceinfo revient sur les moments emblématiques de cette soirée électorale.

Emmanuel Macron a été élu président en battant Marine Le Pen, dimanche 7 mai. Le candidat d'En marche ! va devenir le huitième président de la Ve République, à 39 ans. Il sera donc le plus jeune chef d'Etat français depuis 1958. Franceinfo vous propose de retrouver les sept séquences qui ont marqué ce second tour de l'élection présidentielle.

>> Second tour de la présidentielle : suivez notre soirée spéciale en direct

1La révélation de la victoire d'Emmanuel Macron à 20 heures

Pas d'élection sans compte à rebours. A 20 heures, les Français ont vu le visage d'Emmanuel Macron s'afficher sur leurs téléviseurs. Le candidat d'En marche ! a remporté le second tour de l'élection présidentielle avec 65,8% des suffrages, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France*. Il a ainsi largement devancé Marine Le Pen, qui a obtenu 34,2% des voix.

2Le discours très solennel d'Emmanuel Macron

Dans un ton grave et solennel, Emmanuel Macron a prononcé son premier discours en tant que président-élu, dans son QG du 15e arrondissement de Paris. Il a commencé par s'adresser à "tous les citoyens", "quel qu'ait été [leur] choix", assurant qu'il comprenait "la colère, l'anxiété, les doutes, qui ont conduit certains à des votes extrêmes".

Lors de ce discours de six minutes, il s'est engagé à protéger "les plus fragiles, en organisant mieux les solidarités, en luttant contre toutes les formes d'inégalités ou de discrimination". Il a ensuite salué François Hollande, qui "pendant cinq ans a œuvré pour le pays", avant de s'engager à "retisser les liens entre l'Europe et les peuples qui la forment, entre l'Europe et les citoyens".

3Marine Le Pen qui appelle à une "transformation profonde" du Front national

Très rapidement après l'annonce de sa défaite, Marine Le Pen est montée sur la scène de son QG au bois de Vincennes à Paris. Après s'être félicitée d'"un résultat historique et massif" pour le Front national, elle a appelé à une "transformation profonde" de son mouvement. 

"Ce second tour organise une recomposition politique de grande ampleur entre les patriotes et les mondialistes, a-t-elle lancé. Le Front national doit lui aussi profondément se renouveler afin d'être à la hauteur de cette opportunité historique."

4La prise de parole corrosive de Jean-Luc Mélenchon

"Ce soir s'achève la présidence la plus lamentable de la Ve République qui aura détruit pratiquement toute confiance autour d'elle." C'est ainsi que Jean-Luc Mélenchon, arrivé en quatrième position au premier tour avec plus de 19% des voix, a commencé son discours. Il s'en est ensuite pris à Marine Le Pen : "Notre pays a massivement refusé l'extrême droite, car elle est étrangère à l’identité républicaine de la FranceMadame Le Pen arrive troisième de ce second tour, après Monsieur Macron, les abstentions, les bulletins blancs et nuls."

Il a ensuite critiqué le projet d'Emmanuel Macron. "Le programme du nouveau monarque présidentiel est connu. C’est la guerre contre les acquis sociaux et l’irresponsabilité écologique. Nous n’y sommes pas condamnés", a-t-il lancé avant d'appeler ses électeurs à se regrouper pour les élections législatives.

5La danse de Marine Le Pen malgré sa défaite

Est-ce un moyen de se réconforter ou une façon de célébrer un score historique pour le Front national ? Dans son QG du bois de Vincennes à Paris, Marine Le Pen a été filmée en train de danser sur YMCA, le tube des Village People.

6La marche théâtrale d'Emmanuel Macron dans la cour du Louvre

Avant de monter sur scène pour prendre la parole devant ses militants, Emmanuel Macron a entamé une marche pendant quatre minutes à travers la cour du Louvre. Très solennel, le visage grave, il a traversé cette cour dans l'obscurité face aux caméras de son équipe. En fond sonore retentissait l'hymne européen : L'Ode à la joie de Beethoven. Une séquence qui rappelle celle de l'investiture de François Mitterrand entrant, deux roses à la main, au Panthéon, le 21 mai 1981. Il avait lui aussi entamé une marche au son de l'hymne européen.

7Son discours triomphal devant ses militants

Une fois monté sur scène, Emmanuel Macron a montré un tout autre visage que lors de son premier discours, prononcé peu de temps avant. Sourire aux lèvres, bras levés vers le ciel, il s'est lancé dans un discours triomphal devant les milliers de personnes réunies pour célébrer sa victoire.  

"L'Europe et le monde attendent que nous défendions l'esprit des Lumières, a-t-il affirmé. Ils attendent que, partout, nous défendions les libertés, que nous protégions les opprimés. Ils attendent que nous portions une nouvelle espérance, un nouvel humanisme, celui d'un monde plus sûr, d'un monde de croissance, de plus de justice, de plus d'écologie."

*Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, Le Monde, France 24 et les chaînes parlementaires.

Vous êtes à nouveau en ligne