VIDEO. Présidentielle : quand républicains et socialistes font du pied à Emmanuel Macron

Au sein du Parti socialiste, comme chez Les Républicains, les grandes manœuvres ont commencé pour former une majorité à l'Assemblée nationale, autour du nouveau chef de l'Etat.

Les clins d'œil et les appels du pied ne se sont pas fait attendre. Quelques minutes après l'annonce de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, dimanche 7 mai, plusieurs ténors du Parti socialiste et des Républicains ont fait savoir qu'ils comptaient s'inscrire dans une majorité présidentielle.

>> Présidentielle : suivez les résultats et réactions en direct

"Maintenant le temps est venu de travailler ensemble", a lancé Ségolène Royal. "Notre candidat était en tête", s'était déjà félicité la ministre socialiste après les résultats du premier tour, semblant oublier que le candidat du Parti socialiste, Benoît Hamon, n'avait récolté que 6% des voix. Du côté des Républicains, Bruno Le Maire a annoncé vouloir "constituer une majorité de gouvernement" avec Emmanuel Macron.

"Je suis pleinement avec Emmanuel Macron"

Christian Estrosi a lui aussi souhaité "la réussite du président" et s'est montré particulièrement sévère contre son parti, Les Républicains. "Je suis socialiste. Mais je suis pleinement dans la majorité présidentielle avec Emmanuel Macron", a lancé Jean-Marie Le Guen, proche de Manuel Valls. Plus explicite encore, le député socialiste Malek Boutih a déclaré : "Je serai candidat pour la majorité présidentielle." Reste à savoir si Emmanuel Macron acceptera toutes ces propositions de service.

Vous êtes à nouveau en ligne