VIDEO. Jean-Pierre Jouyet défend le bilan "injustement critiqué" de François Hollande mais admet "vraisemblablement des problèmes de communication"

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

Ami fidèle de l'ancien président, celui qui fut son secrétaire général à l'Élysée dépeint un homme à l'"esprit de décision fort" et très "responsable". 

Leur amitié remonte aux bancs de l'Ena. Jean-Pierre Jouyet, l'ancien secrétaire général de l'Élysée sous François Hollande, se livre dans un essai qui paraît jeudi 8 octobre aux Éditions Albin Michel, L'envers du décor. Sur France Inter, il revient sur "le coup de foudre" avec l'ancien président de la République et défend son bilan "injustement critiqué".

"Ce  mandat, c'est quand même la plus grande convention internationale de lutte pour la protection du climat, la COP 21", lance Jean-Pierre Jouyet. "Ça a été le mariage pour tous. Ça a été quand même des centaines de milliers d'emplois créés. Ça a été aussi le sauvetage de la zone euro au moment où il y avait la crise. Ça a été, sur le plan international quand même, des décisions extrêmement dures à prendre. Sur la Syrie, il a été beaucoup plus courageux qu'Obama par exemple", énumère l'ancien secrétaire général de l'Élysée. 

"L'histoire retiendra un bilan injustement critiqué"

Sur la très forte impopularité en fin de mandat, "c'est parce qu'il y a eu vraisemblablement des problèmes de communication", estime Jean-Pierre Jouyet. "L'histoire retiendra, et ça se voit déjà, que ça a été quand même un bilan qui a été injustement critiqué. Il avait un esprit de décision fort. J'estime que la gestion des attentats, l'esprit de décision, de rapidité dont il a fait preuve et que je raconte dans le livre ayant participé aux réunions, c'est exceptionnel", poursuit son ami.Jean-Pierre Jouyet se livre aussi sur la "grande amitié" qui le lie avec François Hollande. "Il y a eu entre nous deux, le premier jour ce qu'on appelle un coup de foudre, c'est à dire que nous nous sommes compris sur tout", explique Jean-Pierre Jouyet.

J'ai toujours eu pour François Hollande la plus grande admiration intellectuelle, politique et véritablement c'est la personnalité qui m'a le plus impressionnée durant quarante ans. 

Jean-Pierre Jouyet, ancien secrétaire général de l'Élysée

à franceinfo

"J'aime son humour, j'aime tout ce qu'il est en termes de personne, j'aime sa pudeur qui est très grande sur sa vie privée poursuit Jean-Pierre Jouyet. J'aime aussi tout ce qui est sa réactivité".

"Un grand sens des responsabilités"

"Je pense que François Hollande a été heureux pendant sa présidence malgré toutes les difficultés qu'il a rencontrées. Il a vraiment eu un grand sens des responsabilités et un esprit de décision tout à fait clair. Il s'est voulu avant tout responsable et ce que je peux vous dire, c'est qu'il a fait beaucoup de sacrifices sur le plan privé, livre le haut fonctionnaire. Il s'est privé de beaucoup de choses pour pouvoir assumer ses responsabilités de président de la République".

À la question François Hollande a-t-il encore une chance pour 2022, Jean-Pierre Jouyet botte en touche : "Je pense qu'il sera présent dans la campagne, mais après, cela dépend de comment la gauche de gouvernement s'organisera en 2022".

Vous êtes à nouveau en ligne