VIDEO. "Il n’y a aucune identité qui peut rester seule, crispée", déclare François Hollande, en référence au Front national

FRANCEINFO

Le chef de l'Etat a fait cette déclaration lors d'un déplacement en Bretagne, vendredi 28 avril.

Lors d'un déplacement à Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), vendredi 28 avril, François Hollande a fait référence au Front national, à propos de l'île bretonne : "Belle-Ile, c'est une fierté nationale, mais il n'y a aucune identité qui peut rester seule, crispée, sans être en lien avec d'autres identités qui forment l'ensemble d'une nation."

"Une nation n'est pas une addition d'identités, a ajouté le chef de l'Etat. C'est une identité supérieure qui vient donner du sens à toutes les diversités que sont nos territoires. Par rapport à ceux qui veulent séparer, distinguer, qui veulent opposer, nous devons à chaque fois montrer qu'il y a une nation qui a ses exigences, ses valeurs, ses principes et c'est ce que vous démontrez sur ce territoire."

"Les vents du nationalisme"

Le président sortant avait confié plus tôt à des journalistes qu'il fallait "chasser les mauvais vents" du "nationalisme" et du "repli" à l'occasion du second tour de l'élection présidentielle, évoquant sans la citer Marine Le Pen, la candidate FN, qualifiée au côté d'Emmanuel Macron. "On a besoin d'air pur, parce qu'il y a quand même aussi des mauvais vents, donc il faut chasser les mauvais vents. Il faut aller vers le grand large, jamais se replier, jamais se confiner", a-t-il estimé.

Vous êtes à nouveau en ligne