Présidentielle : un an de rebondissements

France 3

Il y a un an, qui aurait pu imaginer qu'Alain Juppé ou François Hollande ne serait pas sur la ligne de départ de la présidentielle ? Rarement une campagne aura vu autant de surprises et de retournements.

Une présidentielle hors norme. 19 octobre 2016 : coup de théâtre chez les Verts. La favorite Cécile Duflot est éliminée dès le premier tour de la primaire. Au second tour, Yannick Jadot l'emporte. 16 novembre : Emmanuel Macron annonce sa candidature. 20 novembre : lors du premier tour de lors de la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy est éliminé. Grand favori, Alain Juppé n'est que deuxième. Au second tour, François Fillon s'impose. 1er décembre : contre toute attente, François Hollande jette l'éponge. C'est inédit sous la Ve République. 22 janvier : l'outsider Benoît Hamon devance Manuel Valls et Arnaud Montebourg au premier tour de la primaire de la gauche. Il l'emporte largement au second tour.

Fillon s'entête, Bayrou renonce

25 janvier : l'affaire Fillon éclate. Une enquête est ouverte pour des soupçons d'emplois fictifs de son épouse. Le candidat exclut de retirer sa candidature. 22 février : François Bayrou renonce à être candidat et s'allie à Emmanuel Macron. Un an après, la fin du feuilleton est proche. Les têtes d'affiche ont laissé place aux outsiders. Dimanche 23 avril, ils sont onze prétendants à l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne