Présidentielle : pourquoi le clip de mon candidat n'est-il pas passé à la télé comme les autres ?

Un homme passe devant les panneaux électoraux dans la commune de Saint-André-de-la-Roche (Alpes-Maritimes), lundi 10 avril 2017.
Un homme passe devant les panneaux électoraux dans la commune de Saint-André-de-la-Roche (Alpes-Maritimes), lundi 10 avril 2017. (ERIC GAILLARD / REUTERS)

A l'heure de diffusion des clips de campagne, lundi sur les chaînes de France Télévisions, certains militants de Jean-Luc Mélenchon se sont étonnés de l'absence d'une vidéo de leur candidat. Voici l'occasion de rappeler les règles en la matière.

La campagne officielle de la présidentielle est lancée, à deux semaines du premier tour de la présidentielle. Pour la première fois, lundi 10 avril, les téléspectateurs ont pu découvrir les clips de campagne des candidats. Tous, sauf un : celui de Jean-Luc Mélenchon. Franceinfo.fr a reçu de nombreux commentaires indignés, qui dénonçaient une omission suspecte : "Pourquoi cette censure du clip ?" ou encore "La chaîne choisit-elle ses candidats ?"

      
       (FRANCEINFO)

Non, la chaîne ne choisit pas ses candidats. Et non, le fondateur de la France insoumise n'a pas été censuré. En la matière, les règles du CSA (PDF) sont très claires. Chaque jour, dix clips de campagne seront diffusés sur les chaînes du groupe France Télévisions, jusqu'au vendredi 21 avril inclus. Et le conducteur a été établi bien avant le début de la campagne, comme en témoigne la liste communiquée par l'organisme de régulation de l'audiovisuel, ici pour les trois premiers jours de campagne.

       
        (CSA)

Au début du mois d'avril, un tirage au sort a été organisé au siège du CSA, afin de déterminer l'ordre de passage des candidats "dans les émissions de la campagne officielle radiotélévisée". Mardi, par exemple, le clip de Jean-Luc Mélenchon sera diffusé en quatrième position, après celui de François Fillon et avant celui de Jacques Cheminade. Et c'est le clip de Marine Le Pen qui manquera à l'appel. Pas de clip de François Asselineau mercredi, pas de clip de Benoît Hamon jeudi, pas de clip de Nicolas Dupont-Aignan vendredi, pas de clip d'Emmanuel Macron samedi, etc.

>> Falaise, parodie, envolées lyriques, pessimisme... Voici les clips officiels de campagne des candidats à la présidentielle

Chaque jour, les chaînes du groupe France Télévisions diffuseront dix clips, avec une petite exception le mercredi 19 avril, quand seulement neufs clips apparaîtront. En effet, afin de respecter au mieux l'égalité de traitement, les clips des onze candidats seront diffusés vendredi, dernier jour de diffusion avant le premier tour. Au bout du compte, tous les candidats auront donc bénéficié d'un temps de diffusion identique.

>> VIDEO. Présidentielle : ce qu'il faut savoir de la campagne officielle, qui vient de commencer

Ce n'est pas tout. Pendant la campagne, chaque candidat a le droit de diffuser 43 minutes de spots de campagne, soit dix vidéos d'une minute et 30 secondes et huit de trois minutes trente. Ces clips plus longs répondent à la même logique de diffusion et de liste tournante, là encore disponible dans le document du CSA.

Clips courts : France 2 : vers 20h40, après le journal de 20 heures ; France 3 : vers 22h45 avant "Le Soir 3" ; franceinfo : première partie vers 17h33 et seconde avant 18 heures ; France Ô : vers 13 heures du lundi au vendredi et vers 8 heures le samedi 15 avril ; France Inter : vers 14h45 ; RFI : vers 14h10, heure de Paris ; France 24 : 10h45 et 16h15, à 16h45 le vendredi.

Clips longs : France 2 : vers 9h15 après "Télématin" ; France 3 : vers 12 heures, avant le "12/13" ; franceinfo : première partie vers 11h20, dernière au plus tard avant 12h30 ; France Ô : vers 19h10 du lundi au vendredi et vers 18h40 le samedi 15 avril ; France Inter : vers 23h35 ; RFI : 19h10, heure de Paris ; France 24 : à 2h15, à 4h45 et à 5h45.

Vous êtes à nouveau en ligne