Présidentielle : Manuel Valls veut participer à la "majorité gouvernementale" d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron et Manuel Valls, le 10 avril 2016 à Alger.
Emmanuel Macron et Manuel Valls, le 10 avril 2016 à Alger. (FAROUK BATICHE / AFP)

L'ancien Premier ministre compte aussi passer outre les consignes du Parti socialiste pour les législatives.

Manuel Valls, le retour ? Après avoir appelé à voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour, le candidat malheureux de la primaire du PS et de ses alliés a affiché ses ambitions devant ses proches, mardi 25 avril. Il souhaite participer à la "majorité gouvernementale et à la majorité parlementaire" d'Emmanuel Macron si celui-ci remporte l'élection présidentielle.

Il faudra "soutenir un gouvernement qui, d'une manière ou d'une autre, sera d'unité nationale ou d'entente républicaine. C'est un changement de culture", a martelé l'ancien Premier ministre, selon RTL. "L'idée est de savoir comment on peut être utile, a confié un participant au Parisien. Ça ne veut pas dire qu'on sort du parti. On reste socialiste."

L'équipe d'Emmanuel Macron décline l'offre

Depuis la lourde défaite de Benoît Hamon à l'élection présidentielle, Manuel Valls semble en effet vouloir réorienter la ligne du Parti socialiste. "Il serait étonnant que ceux qui ont amené le candidat du PS à un tel niveau nous disent qui est au PS ou pas", a même raillé l'ancien Premier ministre, en référence aux consignes du patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui a indiqué qu'il ne pourrait y avoir de double étiquette PS-En marche !.

Pour autant, cette offre de service faite par Manuel Valls ne semble pas convaincre du côté d'Emmanuel Macron... "Il n'est pas envisageable de travailler avec lui dans le cadre de la future majorité", a assuré un proche d'Emmanuel Macron au Parisien.