Présidentielle : les assesseurs pourraient manquer pour le second tour

France 2

47 millions d'électeurs sont amenés dimanche 7 mai à désigner le ou la présidente de la République. Un second tour difficile à organiser. Certaines communes font face à une inattendue pénurie d'assesseurs.

Dans cette salle de la mairie de Courbevoie (Hauts-de-Seine), tout semble calme. Pourtant, l'inquiétude règne. Tous se demandent s'il y aura suffisamment d'assesseurs, indispensables pour superviser les opérations de vote pour le second tour de la présidentielle. Alors, on a fait appel à des bénévoles. "Pour la première fois, on a fait des appels via les panneaux lumineux de la commune, les réseaux sociaux ou le magazine de la ville", explique Cyril Peyroux, directeur de l'Administration générale de Courbevoie.

Une course contre-la-montre

À Villeurbanne (Rhône), on va à la pêche aux bénévoles via des appels téléphoniques. Pour l'instant, les assesseurs font cruellement défaut. Chaque parti politique peut envoyer un assesseur et un seul par bureau de vote. On tente donc de répartir les bénévoles qui ont déjà répondu présents à l'appel. La liste complète des assesseurs devra être déposée jeudi 4 mai 18 heures dernier délai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne