Présidentielle : le silence de Jean-Luc Mélenchon divise

FRANCE 2

Le candidat de la France insoumise n’a pas donné de consigne de vote à l’issue du premier tour de la présidentielle. Et voilà que ce matin il fait savoir qu’il n’en dira pas plus. Même pas après la consultation de ses militants lancée dans son camp. Une position très contestée y compris dans son propre camp.

Les 440 000 Insoumis doivent trancher entre un vote blanc ou nul, un vote en faveur d’Emmanuel Macron ou l’abstention. Une consultation plutôt qu’un appel à faire barrage au FN. Une position qui divise les électeurs de gauche. Les personnes interrogées par France 2 estiment qu'il faut appeler à voter pour Emmanuel Macron.

S'engager

Ce matin, Jean-Luc Mélenchon annonce qu’il ne dévoilera pas son vote. Une surprise tant sa position diffère de celle adoptée en 2002. Son silence déçoit certains de ses soutiens. "Je crois que le temps presse et qu’il faut s’engager et appeler à faire barrage à Marine Le Pen", explique Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. Mais la France Insoumise estime que la consultation est claire et qu’elle exclut de fait un vote pour Marine Le Pen. Ce matin 50 000 Insoumis se sont déjà prononcés. Les militants ont jusqu’à mardi prochain pour se prononcer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne