Présidentielle : il y a bien eu des votes blancs à Lyon (mais ils ont été mal comptabilisés)

A Lyon, les bulletins blancs ont été mal comptabilisés dans un premier temps.
A Lyon, les bulletins blancs ont été mal comptabilisés dans un premier temps. (MARTIN BUREAU / AFP)

Lundi 24 avril, le site du ministère de l'Intérieur affichait zéro vote blanc à Lyon. Un bug en voie de correction.

C'est une anomalie qui a fait tiquer quelques internautes. Lundi 24 avril, le site du ministère de l'Intérieur affichait zéro vote blanc dans la ville de Lyon (Rhône), sur la page de résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Une incongruité statistique dans une commune où 234 523 suffrages ont été exprimés. Il n'en fallait pas plus pour que certains électeurs déçus crient au complot.

>> Présidentielle : suivez notre direct au lendemain du premier tour

La réalité est plus simple. Contacté par franceinfo, le service communication de la ville assure qu'il "y a bien des votes blancs" : 2 828, soit 1,19% des suffrages exprimés. Mais que s'est-il passé ? En y regardant de plus près, on s'aperçoit que les services du ministère de l'Intérieur ont additionné, par erreur, les bulletins blancs (2 828) aux bulletins nuls (922) pour arriver à 3 750 votes nuls. Contactée par franceinfo lundi à 16h30, la préfecture indique que cette erreur est "en cours de correction".

Dans la soirée, le site du ministère de l'Intérieur a mis à jour ses résultats pour Lyon, avec 2 361 bulletins blancs et 1 391 bulletins nuls. Un décalage avec les chiffres annoncés plus tôt par la mairie qui s'explique par le travail de la commission locale de recensement des votes. Comme l'indique le site du Conseil constitutionnel, elle est chargée notamment de "rectifier les erreurs matérielles relatives au 'décompte des bulletins'", c'est à dire "essentiellement la question de la validité des bulletins au regard des règles permettant de répartir ceux-ci entre les suffrages exprimés et les bulletins blancs ou nuls". Certains bulletins comptés par erreur comme blanc par les services de la mairie ont été reclassés en nul. Pas de quoi crier au complot donc.

Vous êtes à nouveau en ligne