Présidentielle : Hamon parviendra-t-il à rassembler la famille socialiste ?

France 3

Après avoir remporté la primaire de la gauche, Benoît Hamon va devoir rassembler sa famille politique. Bernard Cazeneuve a été clair ce lundi 30 janvier : il ne soutiendra pas le candidat s'il persiste à critiquer le gouvernement.

À peine élu, Benoît Hamon se lance dans une longue marche vers l'unité. Dès dimanche 29 janvier, le candidat socialiste a plaidé pour un rassemblement des forces de gauche et écologistes, sans jamais évoquer le nom d'Emmanuel Macron. Jusqu'à ce lundi 30 janvier, lorsque l'ancien ministre de l'Éducation nationale a exhorté le fondateur de mouvement En Marche ! à trancher. "Est-il de droite ? Est-il de gauche ? (...) S'il est de gauche, on discutera. S'il est de droite, on ne discutera pas", a-t-il lancé sur le plateau de France 2.

Benoît Hamon pourra-t-il se déjuger ?

Il est cependant incontournable pour le conseiller régional d’île-de-France de discuter avec son propre camp. Mais pour cela, ce dernier devra arrêter de critiquer le bilan du quinquennat de François Hollande. C'est en tout cas la condition posée ce lundi par Bernard Cazeneuve. Dès lors, l'ancien frondeur pourra-t-il se déjuger, et vanter un bilan qu'il a tant combattu ? Benoît Hamon doit s'entretenir jeudi 2 février avec François Hollande, dans l'attente, peut-être, d'un signe du président en sa faveur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne