Législatives 2017 : faut-il élire les députés à la proportionnelle ?

France 2

Le débat refait surface. Mais de quoi s'agit-il vraiment ? À quoi sert la proportionnelle ? Comment ça marche ? On fait le point.

Introduire "une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale" est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Ce mardi 13 juin au matin, son Premier ministre, Édouard Philippe, confie : selon lui, un peu de proportionnelle serait utile. Alors, pourquoi cette réforme ? Pour comprendre, il faut regarder cette projection sur les législatives 2017. Avec le scrutin majoritaire à deux tours, les partis dominants sont sur-représentés. Les partis comme le Front national ou La France insoumise sont sous-représentés.

"Une dose de proportionnelle"

2,9 millions de voix pour le parti de Marine Le Pen, 13% des suffrages exprimés, et pourtant, selon les projections, un à cinq députés. Alors, quel type de proportionnelle pourrait-on introduire ? Si la proportionnelle était intégrale, chaque parti aurait des sièges en proportion des suffrages. Les rapports de force changeraient beaucoup. LREM n'aurait plus la majorité. Sans majorité, difficile de gouverner selon certains. Mais c'est plutôt une "dose de proportionnelle" qui est envisagée. Dans ce cas de figure, le FN aurait 26 députés, La France insoumise et le Parti communiste 31 députés. LREM aurait moins de députés, mais garderait la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne