Humanité : "Nous risquons de sombrer dans une paresse intellectuelle et physique"

FRANCE 2

Le paléoanthropologue Pascal Picq est invité sur le plateau du 13 Heures de France 2, ce mercredi 3 mai. Il vient nous présenter son livre "Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots"

Le paléoanthropologue Pascal Picq est passionné par l'évolution de l'Homme. Invité sur le plateau du 13 Heures de France 2, ce mercredi 3 mai, il nous livre son avis sur l'élection présidentielle. Pour lui, les candidats en campagne sur les marchés, en meetings, c'est comme l'épouillage chez les singes. "Dès qu'on compare, dans notre culture, les hommes et les femmes aux singes, c'est tout de suite très péjoratif. Dans mon livre, on découvre la grande intelligence sociale et politique des singes. (...) L'épouillage, ce n'est pas aller chercher des poux dans la tête, c'est le fait d'entretenir des relations de contact avec les autres", explique l'auteur de "Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots".

"Les grands singes ne risquent pas de prendre le pouvoir"

Quelle différence majeure voit-il entre les grands singes, les hommes politiques et les robots ? "Les chimpanzés, qui sont les plus proches de l'Homme dans la nature actuelle, font de la politique. (...) En ce qui concerne les enjeux de pouvoir, chez les grands singes, il n'y a pas d’inquiétude par rapport à nous, ils ne risquent pas de prendre le pouvoir. Avec les robots, c'est un petit peu plus compliqué car c'est nous qui les avons créés. (...) Nous risquons de sombrer dans une espèce de paresse intellectuelle et physique", poursuit Pascal Picq.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne