Emmanuel Macron à Châlons pour "voir, écouter la vraie vie des vraies gens"

Emmanuel Macron en visite à Châlons-en-Champagne à la conquête \"des vrais gens\" 
Emmanuel Macron en visite à Châlons-en-Champagne à la conquête "des vrais gens"  (@ Radio France / Matthieu Mondoloni)

Au lendemain de sa démission du gouvernement, Emmanuel Macron a choisi la foire de Châlons-en-Champagne pour son premier déplacement. L'ex-locataire de Bercy s'est lancé à la conquête "des vrais gens".

Depuis son départ du gouvernement, l'ex-locataire de Bercy a fait l'objet de critiques et de petites phrases plus ou moins assassines. Emmanuel Macron ne tient pas à en parler : "Je ne viens pas à Châlons pour répondre à des commentaires ou des petites phrases. Je viens à Châlons voir, écouter la vraie vie des vrais gens", a-t-il déclaré selon le journaliste de franceinfo sur place.

A la conquête des "vrais gens"

Emmanuel Macron a serré des mains, engagé la conversation. L'ex-ministre de l'Economie trouve ce qu'il est venu chercher, à savoir ses premiers soutiens. Claude, gaulliste de la première heure, fêtera ses 80 ans dans deux mois. Il se lance : "Il n'y a pas de trahison (...) Il faut couper avec tous les anciens systèmes des deux côtés qui n'ont rien fait".

Tous ne sont pas convaincus. Marie, 39 ans, accompagnée de Marine, 26 ans, s'amusent à prendre en photo l'ancien ministre au contact du peuple. Elles sont venues à la foire en voisines, mais certainement pas pour soutenir Emmanuel Macron. L'une déclare : "Ce n'est pas mon candidat". Son amie ajoute qu'il faudrait qu'"il perde son côté un peu pédant et qu'"il n'est pas crédible en tant que président de la République."

Emmanuel Macron a une stature à trouver, des soutiens surtout auprès des agriculteurs, mais aussi un ancrage territorial. C'est une visite, pas une campagne ne cesse de répéter Emmanuel Macron, contrairement aux apparences...

Macron à la conquête des "vrais gens" : un reportage de Matthieu Mondoloni
--'--
--'--

Macron trouve à Châlons un message de Fillon

La foire agricole de Châlons a aussi reçu la visite de François Fillon ce jeudi, avant celle d'Emmanuel Macron. L'ancien Premier ministre lui a souhaité "bonne chance".

"Je lui souhaite bonne chance parce que la route va être longue. J'espère qu'il a de bonnes chaussures pour la marche" a ironisé François Fillon, faisant référence au mouvement "En Marche!" initié par Emmanuel Macron qui n'a toujours pas précisé ses intentions pour la présidentielle de 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne