Élection présidentielle : à Lyon, dans le quartier de Gerland, on attend peu du scrutin

FRANCEINFO

France Info est allé interviewer Riad, jeune Lyonnais de 23 ans, afin de savoir comment il appréhende le premier tour de l’élection présidentielle.

"J’attends pas plus de tous les candidats, je pense qu’on s’en sort très bien sans eux." Riad est catégorique. À 23 ans, cet habitant de Gerland n’a pas l’air convaincu par les propositions des onze aspirants présidents : "On n’a pas attendu qu’ils viennent faire des meetings, qu’ils se présentent aux présidentielles, on n’a rien attendu d’eux." À quelques jours du premier tour, qui se tiendra le 23 avril, il semble avoir perdu l’envie de défendre des idées : "Dès qu’on demande, on n’a aucune réponse. Ça fait peut-être dix ans qu’on demande un stade de foot."

Le vote quoi qu’il arrive

Malgré tout, Riad ira voter : "C’est sûr et certain. Je vais m’intéresser à la politique et à tous les candidats." Mais sans conviction : "J’attends rien d’eux parce qu'on s'est toujours débrouillé sans eux."

Vous êtes à nouveau en ligne