Écologistes : la guerre des chefs est déjà déclarée

La guerre des chefs fait rage chez les écologistes. Après leur succès aux élections municipales, la présidentielle est déjà dans toutes les têtes.



Leur rivalité est née au cœur de l’été. D’un côté, Éric Piolle, le maire (EELV) de Grenoble (Isère). De l’autre, Yannick Jadot, député (EELV) européen.
Le premier vante les mérites de l’union des gauches et des alliances à tester aux régionales. le temps de la présidentielle viendra plus tard. “Je suis convaincu qu’un projet radical, pragmatique, qui soit sur l’écologie politique (...) sera la colonne vertébrale d’un projet qui puisse fédérer cet arc humaniste. Il faut le construire, après viendra le temps des choix de l’équipe”, équipe Éric Piolle.

Je veux une candidature de rassemblement


À l’opposé, Yannick Jadot, lui, est très pressé. Il aimerait que les écologistes désignent très vite un candidat pour 2022, même si ça n’en prend pas le chemin. Peu importe, le député européen est déjà en campagne. “Moi, je m’y prépare, je l’ai déjà dit, je veux une candidature de rassemblement autour de l’écologie”, précise-t-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne