Bernard Cazeneuve apporte officiellement son soutien à Benoît Hamon pour la campagne présidentielle

Vainqueur de la primaire de la gauche avec près de 59% des suffrages, Benoît Hamon a rencontré Bernard Cazeneuve, lundi.

Benoît Hamon est officiellement le candidat du Parti socialiste et de ses alliés, après avoir remporté la primaire de la gauche, dimanche. Regardez son interview au "20 heures" de France 2, lundi 30 janvier.

Après un entretien avec le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, lundi 30 janvier, Benoît Hamon a estimé que "les bases du rassemblement" de la gauche étaient "posées". Le Premier ministre a ensuite affiché son soutien au vainqueur de la primaire. "La gauche ne pourra l'emporter que si elle est fière d'elle-même", a-t-il ajouté, avant de rappeler au candidat que la gauche "ne réussira pas sans assumer le bilan du quinquennat".

Yannick Jadot exclut de se retirer pour Benoît Hamon. Dès son discours de victoire, Benoît Hamon a annoncé son intention de rassembler, au-delà ses adversaires de la primaire. Il a proposé à Jean-Luc Mélenchon et à Yannick Jadot "de construire, ensemble, une majorité gouvernementale". Lundi, sur BFMTV, Yannick Jadot a exclu de se retirer en sa faveur, appelant le socialiste à "s'émanciper du PS"

 Une partie du camp Valls tentée par Macron. Après l'annonce des résultats, deux députés PS qui soutenaient l'ancien Premier ministre ont annoncé leur ralliement au candidat d'En marche !. Manuel Valls, lui, a estimé que "les germes de la décomposition politique sont là". L'ancien Premier ministre sera absent lors de l'investiture du vainqueur, dimanche prochaine, à la Mutualité à Paris.  "L'heure pour lui est au recul, à la réflexion", souligne un proche.

 Des résultats toujours provisoires. Les résultats provisoires de la primaire ont été mis à jour pour la dernière fois à 2 heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi. Ils attribuent 58,71% des suffrages à Benoît Hamon, contre 41,29% à Manuel Valls.

Vous êtes à nouveau en ligne