Présidentielle : Le Pen et Macron se préparent à un débat d'entre-deux-tours décisif

Le plateau du débat de l\'entre-deux-tours qui opposera Marine Le Pen à Emmanuel Macron, le 2 mai 2017.
Le plateau du débat de l'entre-deux-tours qui opposera Marine Le Pen à Emmanuel Macron, le 2 mai 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le tirage au sort a déterminé que la candidate FN ouvrirait le débat, laissant la conclusion à son rival d'En marche !.

Ce sera sans doute le dernier temps fort de la campagne présidentielle. Les deux finalistes, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se livreront mercredi 3 mai au soir, devant des millions de téléspectateurs, un duel déterminant, à quatre jours du second tour. L'événement sera pour eux une des dernières occasions de rallier les indécis ou les abstentionnistes. Suivez les derniers préparatifs de ce moment décisif avec franceinfo.

>> Ce direct est terminé. Pour regarder en direct puis en replay le débat Macron-Le Pen sur France 2 et TF1, cliquez ici

 Macron veut "mettre en avant le flou" du programme de Le Pen. Selon l'entourage d'Emmanuel Macron, face à un argumentaire FN "assez simpliste", il s'agira de "mettre en avant le flou du programme comme cette reculade totale sur la sortie de l'euro", qui ne figure plus au premier rang des priorités de la candidate. L'ancien ministre de l'Economie se prépare de façon "classique" avec des notes... et du repos, assurent ses proches. 

Le Pen "prépare quelques coups". De son côté, Marine Le Pen, qui entretient toujours un certain mystère sur son emploi du temps, "travaille et affine ses arguments", d'après un responsable FN. "Elle prépare sans doute quelques coups", avance-t-on.

Près de deux votants sur dix encore indécis. Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mardi, 18% des personnes certaines ou quasi certaines d'aller voter dimanche n'expriment aucun choix à ce stade. Les candidats vont donc se les disputer.

17h15 : François Hollande appelle "à se mobiliser pour défendre l'idée que nous avons de la République", a rapporté le porte-parole du gouvernement, Stéphane le Foll, ce matin.

(FRANCE TELEVISIONS)

17h15 : Comme le ministère de l'Intérieur publie à 12 heures et à 17 heures les chiffres de la participation, les auteurs de la pétition espèrent faire en sorte que leur "opposition soit entendue et comptabilisée à travers les différents niveaux d'abstention au cours de la journée". A cette heure, la pétition recueille quelque 31 423 soutiens.

17h14 : Des internautes peu séduits par les deux candidats semblent avoir trouvé une solution pour "bloquer Le Pen sans soutenir Macron". Ils lancent une pétition #APRES17h dans laquelle ils appellent les électeurs à voter après 17 heures, dimanche.



(ENTENDS MAVOIX)


16h54 : "Quand les cérémonies sont tristes, il faut que le ciel pleure avec nous. Le crachin, c'est du chagrin. Et le beau temps peut être très cruel. Je n'ai jamais oublié que, le 21 avril 2002, lorsque Jospin a été éliminé, il faisait un temps splendide."

Dans un entretien à L'Obs (édition abonnés), le chef de l'Etat évoque ses souvenirs de la cérémonie de passation de pouvoir, il y a cinq ans, avec Nicolas Sarkozy.

16h41 : La sortie de l'euro n'est pas très claire au FN. Les prises de parole des différents cadres du parti créent la confusion autour de la promesse de Marine Le Pen.

15h59 : Après les personnalités politiques et les chefs d'entreprise, c'est au tour des sportifs et de leurs encadrants d'appeler à voter pour Emmanuel Macron. Parmi les signataires de cet appel publié par L'Equipe, figurent Yannick Agnel, Blaise Matuidi, Laura Flessel ou encore David Douillet.

15h53 : "Macron descend d'Hugues Capet et Le Pen de Mahomet". L'AFP a publié ce matin un entretien avec le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot, dans lequel il affirme que Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont des ascendances surprenantes. La dépêche a été annulée "en raison d'un problème avec une source" et la fiabilité de ses informations semble effectivement douteuse. Explications dans notre article.

15h35 : Alors que plusieurs observateurs prédisent une hausse de l'abstention au second tour, de nombreux Parisiens semblent déjà avoir fait leur choix. Selon les chiffres de la mairie de Paris cités par Le Parisien, le nombre de procurations pour dimanche est supérieur de 83% à celui enregistré pour le premier tour, à cinq jours du vote.

15h25 : Les yeux levés au ciel, un sourire moqueur, une moue étonnée ou un "non" de la tête... Un accord a été trouvé ce matin entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron pour autoriser les plans de coupe pendant le débat de ce soir. Pourquoi ce sujet a-t-il pris de l'importance ? Explications dans cet article.

franceinfo super mimique citation macron GIF

14h29 : Bonjour @gabbrielle et @Anonyme. Dans le cas du débat d'entre-deux-tours, le plan de coupe est le fait de filmer un candidat pendant que son adversaire parle, pour connaître sa réaction. Pour la première fois depuis 1981, les plans de coupe sont autorisés lors des débats télévisés de cette campagne. Mimiques, moues, désapprobations... Le Parisien revient sur les enjeux de ces plans en politique.

14h27 : # débat. C'est quoi exactement des plans de coupe ? Merci

14h26 : Plans de coupe : quels sont les avantages et les inconvénients des plans de coupe. Merci

14h05 : Bonjour @Anonyme. Un accord a été trouvé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour autoriser les plans de coupe pendant le débat. Ils devront être utilisés avec "parcimonie", ont confirmé TF1 et France 2. C'est une première dans un débat de l'entre-deux- tours depuis 1981.

14h01 : Bonjour, un candidat qui est d'accord pour les plans de coupe, l'autre qui est contre, comment va se prendre la décision ? Pile ou face ?

13h55 : "Il est des moments où l'enjeu n'est pas de refaire le monde mais d'empêcher qu'il ne se défasse", déclare Najat Vallaud-Belkacem, citant Albert Camus. Dans une interview à Libération, la ministre de l'Education appelle la gauche à "mettre de côté les divisions", pour se mobiliser contre le FN.

13h50 : Une "écologie patriote" contre un "mix énergétique" ? Quelles sont les mesures de Marine Le Pen et Emmanuel Macron concernant l'écologie ? Le Monde a résumé les propositions de la candidate frontiste et celle du candidat d'En marche!.

13h38 : A quatre jours du second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron arrive en tête des intentions de vote dans onze régions sur douze, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria et du Cevipof pour France 3.




12h37 : François Fillon "a en tête de faire invalider l'élection présidentielle". Invité ce matin de CNews, Robert Bourgi, l'avocat qui a payé de luxueux costumes à François Fillon, a réagi à la plainte déposée par le candidat de la droite contre Le Canard enchaîné. "François Fillon n'a pas avalé sa défaite", ajoute-t-il.



(CNEWS)

12h21 : Bonjour @anonyme. L'ancien candidat socialiste à la présidentielle a publié une tribune dans Le Monde (édition abonnés) dans laquelle il appelle à voter Macron, mais précise qu'il fait la différence entre "un adversaire politique" et "une ennemie de la République".

Vous êtes à nouveau en ligne