REPLAY. Présidentielle : revivez le grand débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur France 2 et TF1

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

A quatre jours du second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont affrontés sur le plateau de France 2 et TF1, mercredi soir. Un débat à revoir sur notre site et notre application.

L'heure du grand débat est arrivée. A quatre jours du second tour de l'élection présidentielle, mercredi 3 mai, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont retrouvés sur France 2 et TF1, pour un face-à-face décisif de 2h30. Chômage, terrorisme, sécurité, santé, pouvoir d'achat... Au total, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont été interrogés sur une douzaine de thèmes pendant ce débat, que vous pouvez revivre sur le site et l'application franceinfo.

De nombreuses attaques ad hominem. Dès le début du face-à-face, les deux candidats se sont invectivés directement à de multiples reprises. "Monsieur Macron est le candidat de la guerre de tous contre tous", a ainsi attaqué Marine Le Pen. "Vous êtes pas la candidate de la finesse", a d'emblée répliqué Emmanuel Macron.

Macron jugé plus convaincant. Ce débat a-t-il fait bouger les lignes à quatre jours du second tour ? Un sondage Elabe, publié par BFMTV immédiatement après la fin de l'émission, permet d'en douter. Selon cette enquête, 63% des Français ayant regardé le face-à-face entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur France 2 et TF1 ont jugé l'ancien ministre de l'Economie plus convaincant.

Un duo paritaire pour animer le débat. A l'origine, France 2 et TF1 songeaient à David Pujadas et Gilles Bouleau, les présentateurs vedettes des JT de 20 heures. Mais le CSA a exigé un duo homme-femme. Le choix s'est finalement porté sur les responsables des services politiques des deux chaînes : Nathalie Saint-Cricq, pour France 2, et Christophe Jakubyszyn, pour TF1.

 Pas de public derrière les candidats. Le placement a été défini par tirage au sort : Marine Le Pen se trouvait à gauche de l'écran, Emmanuel Macron à droite. Ils étaient assis face à face, de part et d'autre d'une table de 2,50 m de large. Le décor de fond était une image floutée de l'Elysée, comme en 2012 et en 2007. Par ailleurs, il n'y avait pas de public sur le plateau.

 Un moment phare de la campagne. Les débats d'entre-deux-tours, suivis ces quarante dernières années par 17 à 30 millions de téléspectateurs, constituent toujours des moments forts de la campagne où, au-delà des projets, les personnalités apparaissent au grand jour. Ils donnent généralement lieu à des répliques devenues mythiques, du "monopole du cœur" de Giscard d'Estaing contre Mitterrand, au "moi président" de Hollande face à Sarkozy.

Macron toujours favori. A quatre jours du second tour, Emmanuel Macron apparaît toujours comme le grand favori du scrutin. Dans les derniers sondages, le candidat d'En marche ! recueille en effet entre 59% et 60% des intentions de vote. Mais selon un sondage Elabe publié mardi, 18% des personnes certaines ou quasi certaines d'aller voter dimanche n'expriment aucun choix à ce stade. Un chiffre élevé, qui rajoute encore un peu plus d'enjeu à ce débat d'entre-deux-tours.

Vous êtes à nouveau en ligne