Résultats, punchlines et tweets : revivez la soirée du premier tour

Montage de portraits d\'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.
Montage de portraits d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. (JOEL SAGET / AFP)

Emmanuel Macron (23,9%) et Marine Le Pen (21,7%) sont qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle 2017, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France.

"Je veux m'adresser à tous les citoyens de France, de l'hexagone, comme des outre-mers. Je sais vos attentes. Je souhaite dans quinze jours devenir votre président. Le président de tout le peuple de France, des patriotes face à la menace des nationalistes", a réagi le candidat d'En marche ! réagit après sa qualification pour le second tour de la présidentielle, dimanche 23 avril, face à Marine Le Pen. Suivez les dernières informations sur franceinfo.fr. 

Duel Macron-Le Pen pour le second tour. Emmanuel Macron (23,9%) et Marine Le Pen (21,7%) s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle 2017, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France. Derrière ce duo de tête, François Fillon (20%) et Jean-Luc Mélenchon (19,2%) sont au coude-à-coude. Benoît Hamon termine avec 6,3% des voix, un score historiquement bas pour le Parti socialiste. 

Marine Le Pen a réagi depuis Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) : "Ce résultat est historique, la première étape est franchie."  Selon la présidente du Front national, le second tour sera le choix entre "la grande alternance" et la "dérégulation", allusion à Emmanuel Macron, également qualifié pour le second tour.

 "Je veux être le président des patriotes face à la menace des nationalistes", a réagi Emmanuel Macron. Le candidat d'En marche ! a dit vouloir s'adresser "à tous les citoyens de France, de l'hexagone, comme des outre-mers."

De nombreux appels à voter Macron. Reconnaissant "une sanction historique" pour son camp, Benoît Hamon a appellé à voter Emmanuel Macron. Les soutiens de François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Christian Estrosi, ont également appellé à voter pour le candidat d'En marche !. Laurent Wauquiez, vice-président du parti Les Républicains, a lui demandé "à ceux qui nous ont fait confiance de ne pas voter pour Marine Le Pen." Comme Bernard Cazeneuve, l'ancien Premier ministre Manuel Valls a appelé à voter Emmanuel Macron pour "rassembler", face à "la gravité du moment."

00h08 : A Tulle, en Corrèze, où François Hollande a voté ce matin, Emmanuel Macron arrive en tête, avec 30,8% des voix. Jean-Luc Mélenchon (23,7%) et François Fillon (14,1%) complètent le podium. Dans ce fief socialiste, Benoît Hamon ne recueille que 9% des voix.

00h08 : Philippe Poutou, l'ouvrier de l'usine Ford de Blanquefort, fait un peu mieux que son score national dans cette ville de Gironde : 2,88%.

00h06 : Emmanuel Macron arrive en tête dans sa ville natale, Amiens, avec 28% des suffrages, devant Jean-Luc Mélenchon 24,6%, et Marine Le Pen 18,5%, indique le Courrier Picard.

00h05 : Voici les unes de quotidiens régionaux.










00h04 : François Fillon fait aussi le plein chez lui, à Sablé-sur-Sarthe, son ancienne ville où il recueille 45,08% des suffrages.


00h05 : Jean Lassalle réalise un beau score dans son village de Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques). Le candidat de Résistons ! totalise 68% des voix.

22h30 : "J'ai entendu vos aspirations à l'alternance véritable, à la vitalité démocratique à la transition économique et écologique. (...) J'œuvrerai dans les 15 jours qui viennent pour que nous puissions ensemble rassembler le plus large possible."

22h28 : Deçue par le discours de Macron qui baratine finalement

22h28 : Je ne sais pas si c'est l'émotion, mais il est soporifique

22h28 : Emmanuel Macron n'a pas fini son discours mais sa prise de parole vous fait déjà réagir. Et vous êtes plutôt déçus.

22h27 : Emmanuel Macron tente de reprendre le mot "patriotes" au FN.

22h26 : "Je veux m'adresser à tous les citoyens de France, de l'Hexagone, comme des outre-mers. Je sais vos attentes. Je souhaite dans quinze jours devenir votre président. Le président de tout le peuple de France, des patriotes face à la menace des nationalistes."

22h25 : "Il convient de rassembler notre France pour gagner dans quinze jours, et demain, présider notre pays."

22h25 : Sur le pupitre du candidat est écrit "Macron président".

22h24 : "Je veux dire merci aux millions de Français qui ont voté pour moi", le public scande "merci à son tour".

22h23 : "Dès ce soir, je me dois d'aller au-delà et de rassembler tous les Français. Je ne serai jamais loin de vous, j'aurais toujours besoin de vous."

22h23 : "Vous avez donné vos jours, et quand ils ne suffisaient pas, vous avez donné vos nuits", remercie Emmanuel Macron, chaleureusement applaudi.



(FRANCE 2)

22h23 : Pendant ce temps-là, les ralliements s'accumulent pour le candidat d'En marche !. C'est au tour du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, d'appeler à voter pour lui dans un communiqué. "J'appelle tous les républicains et les progressistes à se rassembler et à s'engager pour sa victoire", a-t-il déclaré.

22h22 : "Voilà." Le premier mot d'Emmanuel Macron fait réagir des journalistes.

22h21 : "En une année, nous avons changé le visage de la vie politique française. Le sentiment profond, organique, millénaire, qui a toujours porté notre peuple au-dessus des divisions l'a emporté ce soir."

22h21 : "Je remercie Benoît Hamon et François Fillon d'avoir appelé à voter en ma faveur au second tour."

22h20 : "Je mesure l'honneur et l'insigne responsabilité qui ainsi me revient. Je veux ainsi saluer les autres candidats présents au premier tour". Il les énumère et les fait applaudir sauf Marine Le Pen. "Merci de les avoir applaudi. Cela vous ressemble."

22h19 : "Aujourd'hui, le peuple de France s'est exprimé. Alors que notre pays traverse un moment inédit de son histoire, marqué par le terrorisme, les souffrances sociales, le défi écologique, il s'est porté aux urnes massivement. Il a décidé de me porter en tête de ce scrutin."

22h19 : Arrivé en tête ce soir, Emmanuel Macron va prendre la parole. Il monte sur scène avec son épouse.

20h23 : Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, appelle lui aussi à voter pour Emmanuel Macron au second tour.

20h23 : "On ne traficote pas, on ne fait pas de petits arrangements avec nos valeurs. ll n'y aura pas pour ce qui nous concerne de coalition avec Emmanuel Macron", affirme Laurent Wauquiez sur France 2. Sur le plateau, les législatives ont déjà commencé.

20h23 : Du côté des écologistes, Cécile Duflot annonce à l'AFP qu'elle votera "sans hésiter" pour Emmanuel Macron.

20h21 : Selon Le Figaro (qui travaille avec la Sofres), l'écart serait plus serré entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, donnés à 23% environ chacun.

Les résultats seront actualisés régulièrement sur notre site, restez avec nous.

20h19 : "La gauche est éliminée ce soir du second tour de l'élection présidentielle, malgré le très bon score de Jean-Luc Mélenchon, et ça c'est inquiétant."

20h19 : "On paye cher les affaires. Ce ne sont pas nos idées qui ont été battues", a déclaré sur France 2 ce soutien de François Fillon.

20h23 : C'est une immense déception, la campagne n'a permis d'aborder ni les difficultés des Français, ni le bilan de François Hollande, ni les projets."

Lieutenant de François Fillon, Bruno Retailleau fait part de sa déception à l'AFP.

20h18 : Marion Maréchal-Le Pen se félicite d'une "grande victoire idéologique" : "Cela fait 15 ans qu'il n'y avait pas eu de candidat souverainiste qui soit parvenu au deuxième tour."

20h25 : François Baroin, qui aurait pu être le Premier ministre de François Fillon, annonce qu'il votera Emmanuel Macron "à titre personnel" et que les Républicains "feront barrage au Front national".

20h17 : "On tourne clairement aujourd'hui une page de la vie politique française."

Dans une déclaration à l'AFP, Emmanuel Macron réagit aux résultats du premier tour.

20h16 : "Je voudrais prendre avec prudence ces chiffres là. Car en 2012, on avait commencé avec Marine Le Pen à 20%, et qu'elle a fini autour de 17. Les grandes villes n'ont pas encore été comptabilisées", nuance Raquel Garrido, soutien de Jean-Luc Mélenchon sur France 2. Son candidat est donné ex-aequo avec François Fillon.

20h16 : Il faut respecter le choix de la majorité

20h16 : Bravo à Macron et à Le Pen

20h16 : Dans les commentaires, vous êtes fair play.

20h14 : Sur France 2, Jean-Pierre Raffarin a appelé au rassemblement derrière Emmanuel Macron pour le second tour de l'élection présidentielle.

(FRANCE 2)

20h14 : Au QG de Jean-Luc Mélenchon, l'annonce des résultats a été accueillie dans la consternation.

20h14 : Sans surprise, Benoît Hamon appelle donc à voter pour Emmanuel Macron.

20h14 : "Je ne renoncerai jamais à parler à l'intelligence du grand peuple que vous êtes. Qu'aujourd'hui vive la République, et que demain, vive la gauche."

20h13 : "J'appelle donc à battre le Front national en votant pour Emmanuel Macron, même si celui-ci n'appartient pas à la gauche et n'a pas vocation à la représenter demain. Je fais une distinction entre un adversaire politique et une ennemie de la République. L'heure est grave."

Vous êtes à nouveau en ligne