Présidentielle 2022 : "le débat d'hier, je l'ai trouvé douloureux", critique Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon (LFI) lors d\'une conférence de presse axée sur l\'alliance de gauche \"Union Populaire\", à la Maison de la Chimie à Paris, le 21 avril 2022
Jean-Luc Mélenchon (LFI) lors d'une conférence de presse axée sur l'alliance de gauche "Union Populaire", à la Maison de la Chimie à Paris, le 21 avril 2022 (BERTRAND GUAY / AFP)

Jean-Luc Mélenchon, ancien candidat à la présidence qui a terminé troisième au premier tour de l'élection, donnait une conférence de presse axée sur l'alliance de gauche "Union Populaire", à la Maison de la Chimie à Paris.

"Au final, ils ont fait un scrabble assez ennuyeux". L'ex-candidat insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence jeudi 21 avril axée sur l'alliance de gauche "Union Populaire". Mais il est évidemment revenu sur le débat d'entre-deux-tours, qui a opposé Marine Le Pen à Emmanuel Macron. "Comme vous avez vu hier, je n'ai pas pu faire marcher la machine de l'hologramme donc je n'ai pas pu y aller", a-t-il d'abord déclaré non sans ironie.

Avant d'ajouter : "Le débat d'hier, je l'ai trouvé douloureux". Il a également assuré qu'il était en forme à l'approche des élections législatives. "Je peux à un moment dire 'je suis tellement fatigué', mais pour être honnête avec vous, pas du tout. Ne vous inquiétez pas, ça finira par s’arrêter mais ce n’est pas maintenant", a-t-il promis. Ce direct est maintenant terminé.

 Emmanuel Macron invité du journal de 20 heures de France 2. Face à Anne-Sophie Lapix, le président-candidat est revenu sur les mesures de son programme en matière d'économie et sur sa proposition concernant les retraites. "On tiendra nos objectifs par rapport au rapport du Giec", a-t-il notamment annoncé.

"Il a eu sa chance et il a échoué." En meeting à Saint-Laurent-Blangy (Pas-de-Calais), jeudi, Marine Le Pen a attaqué le bilan d'Emmanuel Macron au lendemain du débat de l'entre-deux-tours. Il "a montré qu'il n'aimait pas les Français", a-t-elle déclaré jeudi. Selon elle, le second tour dimanche sera le moment d'un choix "simple" : "Macron ou la France"

  Emmanuel Macron creuse l'écart selon notre sondage. A trois jours du second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron devance Marine Le Pen de 15 points dans les intentions de vote, selon le baromètre quotidien réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France.

  Emmanuel Macron présente son plan "Quartiers 2030". Il s'est rendu à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où il a présenté ce plan à destination des quartiers populaires. Il a également promis de "démultiplier les moyens" pour l'enfance, le logement, l'emploi et la sécurité. Il a qualifié les propositions de Marine Le Pen de "programme de guerre civile, de discorde, s'il était sérieux, mais c'est surtout un programme qui n'est pas cohérent." 

 Marine Le Pen dénonce "un Emmanuel Macron égal à lui-même, très méprisant" lors du débat de mercredi soir. En déplacement à Roye (Somme), la candidate du Rassemblement national a rencontré des transporteurs routiers, s'est élevée contre le travail détaché et la hausse des prix du carburant. 

Les audiences télé du débat au plus bas. Le débat télévisé d'entre-deux-tours a réuni 15,6 millions de téléspectateurs, mercredi, contre 16,5 millions cinq ans plus tôt, selon des chiffres de Médiamétrie. TF1 et France 2 ont concentré 14 millions de ces téléspectateurs, contre 15,1 en 2017, qui était déjà un "plus bas" historique, précise le site spécialisé Ozap.

"C'est 2017 à l'envers", veut croire le RN. Après son débat raté de 2017, Marine Le Pen s'est montrée "claire, précise, calme" face à Emmanuel Macron, jugé "désinvolte, énervé", a défendu, jeudi, le porte-parole du RN Philippe Ballard, sur franceinfo. "C'est 2017 à l'envers", a-t-il avancé, à la veille de la fin de la campagne de l'entre-deux-tours. A l'inverse, la secrétaire d'Etat Olivia Grégoire a salué un président-candidat "pugnace" et "exigeant" mais "pas arrogant".

Macron jugé plus convaincant. Selon un sondage Elabe pour BFMTV réalisé à la fin du débat, 59% des téléspectateurs de l'émission ont été convaincus par Emmanuel Macron, contre 39% par Marine Le Pen.

Vous êtes à nouveau en ligne