Blancs et nuls : le vote record à la présidentielle

Ils ont opté pour le ni ni. Plus de quatre millions d’électeurs n’ont voté ni pour Emmanuel Macron ni pour Marine Le Pen à la présidentielle.

Le nombre de bulletins blancs et nuls a explosé au second tour de l’élection présidentielle : 4,1 millions d’électeurs, un record absolu sous la Vè République. Mais qui a voté blanc ou nul ? Au lendemain du débat télévisé Macron–Le Pen, une partie des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et François Fillon se disaient prêts à glisser dans l’urne un bulletin blanc ou nul. Si l’on additionne ces bulletins et les 12 millions d’abstentionnistes, ce sont plus de 16 millions d’électeurs qui ont refusé de choisir, soit un Français sur trois.

Un niveau jamais atteint

Déjà élevé au premier tour (2,58 % des votants), le nombre de bulletins blancs ou nuls a cette fois explosé tous les records. Le niveau est deux fois plus élevé qu’en 2012 (5,82 %). Le résultat de l’élection présidentielle est également inédit. Le vote blanc ou nul, qui atteint 16,2 millions, se place en effet en deuxième position, derrière Emmanuel Macron (20,7 millions d’électeurs), mais devant Marine Le Pen et ses 10,6 millions de votants. Une première sous la Vè République.

Vous êtes à nouveau en ligne