Election Présidentielle

Les titres

Deux bulletins au choix le dimanche 29 janvier, pour le deuxième tour de la primaire à gauche.

Primaire de la gauche : entre Valls et Hamon, le second tour a commencé

Les deux finalistes de la primaire de la gauche pour la présidentielle de 2017, Benoît Hamon et Manuel Valls. 

Primaire de la gauche : six questions pas si bêtes au lendemain du premier tour

François Mitterrand, secrétaire général du PS, en novembre 1980.

Littérature : Robert Schneider présente "L'enfance des chefs de la Ve République"

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 25 octobre 2016 à Paris.

Primaire de la gauche : cinq raisons de douter de la sincérité des résultats

Après être restée en retrait de la campagne, Martine Aubry s\'est engagée auprès de Benoît Hamon, le 23 janvier 2017.

Primaire de la gauche : Martine Aubry et ses proches voteront pour Benoît Hamon au second tour

Le député communiste André Chassaigne et Jean-Luc Mélenchon, le 14 mars 2012 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

"On se tire une balle dans le pied" : entre les communistes et Mélenchon, la guerre froide à six mois des législatives

Arnaud Montebourg, lors d\'un meeting à Paris, le 18 janvier 2017. (IRINA KALASHNIKOVA / SPUTNIK) 

Primaire de la gauche : pourquoi Montebourg a perdu son pari

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l\'Habitat durable et soutien de François de Rugy.

Pour Emmanuelle Cosse, le vainqueur de la primaire de la gauche devra "rassembler sur des actes concrets"

Manuel Valls, le 22 janvier 2017, à Paris.

Primaire de la gauche : pourquoi Valls a du souci à se faire pour le second tour

François Hollande et Benoît Hamon, le 15 juillet 2014 à l\'Elysée (Paris).

Quand Hollande disait de Hamon qu'il ne serait "pas grand-chose" s'il claquait la porte du PS

Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche, le 3 janvier 2017 à Paris.

Salarié, contribuable, chômeur... Si Manuel Valls devient président, voici ce que ça changera pour vous

David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, directeur de campagne de Marine Le Pen.

David Rachline : "Marine Le Pen a une dynamique derrière elle"

Benoît Hamon, vainqueur du premier tour de la primaire à gauche, le 22 janvier 2017 dans son QG, à Paris.

Valls et Hamon au second tour de la primaire de la gauche : "On a un présidentiable d'un côté et un militant de l'autre"

Benoît Hamon et Manuel Valls, finalistes de la primaire de la gauche.

Primaire de la gauche : "Les résultats illustrent des divisions internes et pas seulement à court terme"

François Hollande lors d\'uen conférence sur les startups de la French Tech Ticket à Paris, le 16 janvier 2017 

VIDEO. "Pas de commentaires" : Hollande au Chili, très loin de la primaire de la gauche

Dans un bureau de vote à Roncq (Nord), lors du premier tour de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017. 

Ralliements, meetings, débat : à quoi s'attendre après le premier tour de la primaire de la gauche ?

FRANCEINFO

EN IMAGES. Primaire de la gauche : la soirée du premier tour résumée en gifs

Combinaison de portraits de Benoît Hamon et de Manuel Valls. 

Primaire de la gauche : revivez la soirée du premier tour

Arnaud Montebourg, le 20 janvier 2017, à Marseille (Bouches-du-Rhône). 

Primaire de la gauche : Montebourg arrive en troisième position et appelle à voter pour Hamon au second tour

Benoît Hamon, le 18 janvier 2017, lors d\'un meeting de campagne à Paris.

Primaire de la gauche : Benoît Hamon crée la surprise et arrive en tête au premier tour

Jean-Luc Bennahmias, lors d\'un débat à la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises), à Paris, le 11 janvier 2017. 

Primaire de la gauche : Jean-Luc Bennahmias bon dernier au soir du premier tour

Vincent Peillon, candidat à la primaire de la gauche, le 14 janvier 2017 à Paris.

Primaire de la gauche : Vincent Peillon arrive seulement en quatrième position

Sylvia Pinel, le 15 janvier 2017, lors du deuxième débat télévisé de la primaire de la gauche, à Paris.

Primaire de la gauche : Sylvia Pinel termine en sixième position du premier tour

François de Rugy, candidat à la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017 à Nantes (Loire-Atlantique).

Primaire de la gauche : François de Rugy, premier des trois "petits" candidats

Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche, le 14 janvier 2017, lors d\'un meeting à Tournefeuille (Haute-Garonne).

Primaire de la gauche : une décevante deuxième place pour Manuel Valls

Les sept candidats à la primaire de la gauche, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Manuel Valls, Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy, s\'affrontent pour la première fois, jeudi 12 janvier.

VIDEOS. Economie, écologie, société... Comparez les programmes des candidats à la primaire de la gauche

Les sept candidats à la primaire de la gauche. De gauche à droite et de haut en bas : Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls.

VIDEO. Primaire de la gauche : les enjeux du scrutin résumés en 90 secondes

Une simulation de bureau de vote au siège du Parti socialiste, le 16 janvier 2017.

DIRECT. Primaire de la gauche : regardez l'édition spéciale de franceinfo à l'issue du premier tour

Les sept candidats à la primaire de la gauche sur le plateau de France 2, le 19 janvier 2017.

DIRECT. Primaire de la gauche : regardez la soirée spéciale de France 2

Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, le 27 novembre 2013, lors d\'une conférence de presse à Madrid, en Espagne. 

L'article à lire pour comprendre la primaire de la gauche

190919293949596979899100168

L'élection présidentielle a lieu les 23 avril et 7 mai 2017. Le scrutin a lieu dans tous les bureaux de vote en métropole et dans les collectivités d’outre-mer. La plupart des bureaux ouvriront à 8 heures du matin et fermeront à 19 heures. Dans certaines grandes villes, des dérogations prévoient cependant une fermeture des bureaux à 20 heures.

Les candidats sont au nombre de onze : Nathalie Arthaud pour Lutte ouvrière ; François Asselineau pour l’Union populaire républicaine ; Jacques Cheminade pour Solidarité et progrès ; Nicolas Dupont-Aignan pour Debout La France ; François Fillon pour Les républicains ; Benoît Hamon pour le Parti socialiste  Jean Lasalle pour Résistons ! ; Marine Le Pen pour le Front National ; Emmanuel Macron pour le mouvement En marche ! ; Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise et Philippe Poutou pour le Nouveau Parti anticapitaliste.

Pour participer au scrutin, il faut être âgé de 18 ans ou plus au jour de l’élection, posséder la nationalité française, jouir de ses droits civiques et politiques, et enfin être inscrit sur les listes électorales. La révision des listes électorales utilisées en 2017 prend fin le 31 décembre 2016. Au-delà de cette date, les inscriptions en vue de voter lors de la présidentielle 2017 sont impossibles.

L’élection se déroule au suffrage universel au scrutin uninominal direct à deux tours. Elle est régie par les articles 6, 7 et 58 de la Constitution, la loi organique en établissant certains détails. Le candidat élu doit recueillir la majorité des suffrages exprimés. Si une majorité ne se dégage pas au premier tour, il est procédé à un second tour auquel participent les candidats arrivés en première et deuxième positions lors du premier tour.

La proclamation des résultats appartient au Conseil constitutionnel, qui est chargé de veiller à la régularité du scrutin. Le candidat proclamé élu est président de la République pour un mandat de cinq ans. Une même personne ne peut accomplir plus de deux mandats consécutifs.

Vous êtes à nouveau en ligne