Election Présidentielle

Les titres

Manuel Valls et Claude Bartolone parlent aux journalistes après avoir visité un club de judo à Saint-Geneviève-des-Bois (Essonne), le 11 décembre 2015.

VIDEO. Primaire de la gauche : Bartolone soutient Valls car "nous en avons besoin dans ce monde de brutes"

Barisa Khiari, sénatrice PS de Paris

"La primaire engendre une escroquerie démocratique", estime Khiari (PS), soutien de Macron

Emmanuel Macron lors d\'un meeting de campagne, le 16 décembre 2016 à Baie-Mahault (Guadeloupe).

Présidentielle : la conquête des Antilles a débuté

Florian Philippot, vice-président du FN, le 2 décembre 2016 à Paris.

VIDEO. Front national : y a-t-il une fracture au sein du parti ?

Emmanuel Macron lors d\'un meeting de campagne, le 16 décembre 2016 à Baie-Mahault (Guadeloupe).

Présidentielle : trois candidats dans l'outre-mer

Jean-Luc Mélenchon, le 29 novembre 2016 lors d\'une réunion publique à Bordeaux (Gironde).

Présidentielle 2017 : les politiques en campagne en outre-mer

Marine Le Pen, présidente du Front national à Mayotte, le 30 novembre 2016.

Présidentielle : séduire l'outre-mer

Gérrard Filoche, candidat recalé à la primaire de la gauche, le 19 septembre 2016 à Paris.

Primaire de la gauche : écarté par la Haute Autorité, Gérard Filoche annonce son intention de déposer un "double recours"

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve, le 16 décembre 2016, après un discours à Cherbourg-Octeville (Manche).

Un Français sur deux se dit "satisfait" de Bernard Cazeneuve

Les sept candidats à la primaire de la gauche.

Primaire de la gauche : sept candidats retenus par la Haute autorité

Les sept candidats à la primaire de la gauche.

Primaire de la gauche : sept candidats retenus par la Haute autorité du PS ?

De gauche à droite : Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy.

Qui sont les sept candidats à la primaire de la gauche ?

Bruno Denaes dans les studios de franceinfo

Le rendez-vous du médiateur. Qui écrit le plus au médiateur ?

La présidente du Front national Marine Le Pen, le 17 mai 2016.

Micro européen. Le Front national vu d'Europe

Il faut s\'être inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre 2016 pour pouvoir voter à la prochaine présidentielle.

Les jeunes ne se reconnaissent plus dans les partis traditionnels

Les femmes sont peu nombreuses dans la campagne présidentielle.

Débat : les femmes peinent-elles à se faire une place en politique ?

Les femmes sont peu nombreuses dans la campagne pour l\'élection présidentielle.

Présidentielle 2017 : la discrète présence des femmes

Plusieurs députés socialistes ont raillé la proposition de Manuel Valls de supprimer le 49.3

Le débrief politique. Sept candidats en lice pour la primaire de la gauche

Congrès du Parti socialiste à Toulouse en octobre 2012.

Primaire de la gauche : les militants attendent le début de la campagne

Manuel Valls lors d\'un meeting à Villemoustaussou (Aude), le 12 décembre 2016.

VIDEO. Valls promet de "supprimer purement et simplement le 49.3, hors texte budgétaire"

Vincent Peillon visite le quartier de La Meinau, à Strasbourg (Bas-Rhin), après l\'annonce de sa candidature à la primaire de la gauche, le 13 décembre 2016.

Primaire de la gauche : Vincent Peillon s'est acquitté des sommes qu'il devait au PS

Calendrier de l\'année électorale 2016/2017.

INFOGRAPHIE. Primaires, débats télévisés... Les dates clés de la présidentielle et des législatives

Une affiche pour inviter les Français à s\'inscrire sur les listes électorales

Présidentielle : pour voter, il faut s'inscrire sur les listes électorales

Florian Philippot aurait eu des propos violents à l\'encontre de  Marion Maréchal Le Pen d\'après le Canard Enchaîné

T'as vu l'info ? Le torchon brûle au FN

Le candidat des Républicains à la présidentielle, François Fillon, à Sablé-sur-Sarthe, le 11 décembre 2016. 

Sécurité sociale : quand François Fillon candidat révise sa copie

Emmanuel Macron organise notamment des dîners pour financer sa campagne.

VIDEO. Qui finance la campagne d'Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron lors d\'un meeting de candidature à Paris, le 10 décembre 2016.

VIDEO. Alain Juppé, Ségolène Royal, Manuel Valls : comme Emmanuel Macron, ils en ont fait un peu trop

François Fillon, le 27 novembre, à Paris.

François Fillon : son programme sur la santé au cœur du débat

La députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen, le 23 octobre 2016 à La-Tour-d\'Aigues (Vaucluse).

A quoi joue Marion Maréchal-Le Pen en s'opposant à sa tante et à Florian Philippot ?

Jack Lang

4 Vérités - Primaire de la gauche : Valls, "seul à être un homme d'État", affirme Lang

1100101102103104105106107108109110120130140150160170173

L'élection présidentielle a lieu les 23 avril et 7 mai 2017. Le scrutin a lieu dans tous les bureaux de vote en métropole et dans les collectivités d’outre-mer. La plupart des bureaux ouvriront à 8 heures du matin et fermeront à 19 heures. Dans certaines grandes villes, des dérogations prévoient cependant une fermeture des bureaux à 20 heures.

Les candidats sont au nombre de onze : Nathalie Arthaud pour Lutte ouvrière ; François Asselineau pour l’Union populaire républicaine ; Jacques Cheminade pour Solidarité et progrès ; Nicolas Dupont-Aignan pour Debout La France ; François Fillon pour Les républicains ; Benoît Hamon pour le Parti socialiste  Jean Lasalle pour Résistons ! ; Marine Le Pen pour le Front National ; Emmanuel Macron pour le mouvement En marche ! ; Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise et Philippe Poutou pour le Nouveau Parti anticapitaliste.

Pour participer au scrutin, il faut être âgé de 18 ans ou plus au jour de l’élection, posséder la nationalité française, jouir de ses droits civiques et politiques, et enfin être inscrit sur les listes électorales. La révision des listes électorales utilisées en 2017 prend fin le 31 décembre 2016. Au-delà de cette date, les inscriptions en vue de voter lors de la présidentielle 2017 sont impossibles.

L’élection se déroule au suffrage universel au scrutin uninominal direct à deux tours. Elle est régie par les articles 6, 7 et 58 de la Constitution, la loi organique en établissant certains détails. Le candidat élu doit recueillir la majorité des suffrages exprimés. Si une majorité ne se dégage pas au premier tour, il est procédé à un second tour auquel participent les candidats arrivés en première et deuxième positions lors du premier tour.

La proclamation des résultats appartient au Conseil constitutionnel, qui est chargé de veiller à la régularité du scrutin. Le candidat proclamé élu est président de la République pour un mandat de cinq ans. Une même personne ne peut accomplir plus de deux mandats consécutifs.

Vous êtes à nouveau en ligne