Présidentielle : "Nicolas Dupont-Aignan a ouvert une brèche dans la digue anti-Le Pen"

La journaliste Danielle Sportiello est sur le plateau du Soir 3, ce dimanche 30 avril, pour analyser cette campagne de l'entre-deux-tours opposant Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Dans le duel qui l'oppose à Emmanuel Macron, Marine Le Pen gère finement la campagne de l'entre-deux-tours. "Depuis le début de la semaine, elle occupe le terrain. Il y a notamment eu sa visite surprise aux salariés de Whirpool à Amiens en début de semaine. Elle oblige Emmanuel Macron, qui rencontre l'intersyndical à cinq kilomètres de là, à venir aux contacts des salariés en colère. (...) Et puis, il y a cet accord avec Nicola Dupont-Aignan dont on parle depuis deux jours", analyse Danielle Sportiello.

"Marine Le Pen repousse la négociation sur la sortie de l'euro"

Un accord historique négocié au prix de quelques concessions très fortes pour la présidente du Front National. "La sortie de l'euro n'est plus ni un préalable ni une urgence. Si Marine Le Pen est élue présidente, elle repousse la négociation sur la sortie de l'euro à 2018. C'est évidemment un signe en direction les retraités, souvent hostiles à une sortie de l'euro", poursuit la journaliste de France 3 qui souligne que la droite cible Nicolas Dupont-Aignan : "Il a ouvert une brèche dans la digue anti-Le Pen".

 

 

 

 

 

 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne