Présidentielle : les propositions du Medef pour sauver l’entreprise

Le président du Medef Pierre Gattaz le 10 janvier 2017 à l\'Elysée au moment des vœux aux partenaires sociaux.
Le président du Medef Pierre Gattaz le 10 janvier 2017 à l'Elysée au moment des vœux aux partenaires sociaux. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Franceinfo vous révèle les propositions que le Medef va soumettre mardi 31 janvier aux candidats à la présidentielle pour sauver l’entreprenariat. 

Pour le Medef, le constat est simple : le sujet de l'entreprenariat est en train de passer à la trappe des programmes des candidats à la présidentielle. A trois mois du scrutin, le patronat se mobilise pour remettre ce sujet au centre du débat. Le Medef et le collectif Entreprendre2017 dévoilent mardi 31 janvier plusieurs  propositions concrètes à destination des candidats de droite comme de gauche.

Insuffler l'esprit d'entreprendre aux plus jeunes

Le Medef préconise de sensibiliser les élèves dès l'école primaire mais aussi les apprentis, les étudiants et les enseignants via des méthodes ou des formations spécifiques.

Encourager la création d'entreprise

Pour créer plus d’entreprise et diminuer le taux de défaillance, le Medef veut revoir le dispositif d'exonération de charges sociales la première année.

Simplifier la cession des entreprises

Le collectif propose de supprimer la loi Hamon sur l'économie sociale et solidaire. Cette loi oblige les patrons à informer les salariés de tout projet de vente de l'entreprise, deux mois avant l’échéance, sous peine d'amende.

Attribuer un numéro de Siret à tous les Français dès l'âge de 16 ans

Le numéro Siret est un peu le numéro de la carte d'identité d'une entreprise. Avec cette mesure, le Medef estime que les Français pourront créer une entreprise à n'importe quel moment. Cette proposition avait déjà été avancée par Jean-François Copé lors de la campagne de la primaire de la droite.

Vous êtes à nouveau en ligne