Présidentielle : les communes recherchent des volontaires

France 3

L'élimination des deux partis traditionnels a des conséquences sur l'organisation du vote pour le second tour de la présidentielle. Il manque des assesseurs pour l'émargement des listes. Les communes en appellent aux volontaires.

En l'absence des socialistes et des Républicains, comment trouver suffisamment d'assesseurs pour tous les bureaux de vote ? Partout en France, les communes demandent au FN et à "En Marche !" de se mobiliser. Au Front national, les formations ont déjà commencé, même si les militants ne sont pas toujours ravis. Le parti d'Emmanuel Macron essaie également de convaincre et de mobiliser des bénévoles.

70 000 bureaux de vote

Les militants savent qu'ils ne peuvent pas fournir un nombre suffisant d'assesseurs, alors il faut être stratèges : "On sera vigilant dans les zones où les gens du Front national sont très présents, au cas où", explique Jean-Pierre Labarthe, responsable des élections pour "En Marche!" en Gironde. En dernier recours et pour pouvoir ouvrir près de 70 000 bureaux de vote, les maires peuvent réquisitionner des électeurs : il s'agit alors d'un devoir de citoyen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne