VIDEO. Pour Bruno Le Roux, "il n'y a rien à attendre d'élus Front national"

FRANCE 2

"Nous regarderons, ville par ville, pour faire en sorte qu'aucun élu Front national ne soit en situation, demain, d'être maire d'une de nos communes", promet le président du groupe socialiste à l'Assemblée.

Jean-Marc Ayrault a appelé, jeudi 20 mars, à "tout faire" pour qu'il n'y ait aucun maire FN à l'issue des élections municipales. Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l'Assemblée, est sur la même ligne que le Premier ministre. Il l'a dit jeudi matin sur France 2.

"Nous regarderons, ville par ville, pour faire en sorte qu'aucun élu Front national ne soit en situation, demain, d'être maire d'une de nos communes", a promis le responsable socialiste, à trois jours de ce scrutin où le FN vise des résultats historiques. "Je fais la différence et j'ai toujours fait la différence entre un élu du Front national et un élu du camp démocratique", a-t-il ajouté. 

"Marine Le Pen s'est ripolinée"

"Il n'y a rien à attendre, dans les municipalités, d'élus Front national", a renchéri Bruno Le Roux. "Pour ceux qui aujourd'hui se dirigeraient vers cette option, je leur demande quand même d'essayer de se souvenir de la réaction qui a été celle des habitants d'un certain nombre de villes, à Marignane, à Vitrolles, à Toulon, où ces municipalités ont terminé dans une gabegie absolument terrible avec des populations dressées les unes contre les autres", a appuyé le député de Seine-Saint-Denis.

Quant à la présidente du FN Marine Le Pen, "elle n'a pas changé, elle s'est ripolinée", a-t-il estimé. Et de conclure : "Ce n'est pas Marine Le Pen qui sera demain maire d'un électeur qui aura choisi le Front national. C'est souvent un élu qui s'est fait connaître par des positions dramatiquement extrêmes dans les débats locaux."

Vous êtes à nouveau en ligne