VIDEO. Municipales : Philippot reconnaît "quelques ratés" au FN

Cette vidéo n'est plus disponible

Le vice-président du Front national se dit cependant "fier" des candidats présents sur les listes Rassemblement Bleu Marine.

Un candidat qui arbore un tatouage nazi, une autre qui porte un t-shirt décoré d'un emblème SS, une tête de liste qui tente d'échapper à un contrôle de police, des colistiers inscrits malgré eux ou encore des listes qui ne respectent pas très peu la parité. Florian Philippot, le vice-président du Front national, a reconnu, mercredi 19 mars au micro de France Inter, "quelques ratés" dans la campagne du FN pour les municipales. Mais il s'est tout de même dit "fier" des candidats présents sur les listes Rassemblement Bleu Marine.

"Statistiquement, c'est obligatoire que ça arrive"

"C'est tout à fait fâcheux, tout à fait regrettable" mais "s'il y a eu quelques ratés, sur 22 000 personnes, je dirais que, statistiquement, c'est obligatoire que ça arrive. Au moins, nous sommes plus vertueux que les autres parce que nous sommes plus sous la loupe que les autres", a commenté le candidat à la mairie de Forbach (Moselle).

"Et si vous me laissez faire le même travail sur les dizaines de milliers de candidats de l'UMP et du PS, moi aussi j'irai voir le 33e de liste à Trifouilly-les-Oies et je trouverai des gens qui ne sont pas très recommandables aussi au PS et à l'UMP", a assuré Florian Philippot.

Vous êtes à nouveau en ligne