VIDEO. Municipales : "Mon objectif, c'est d'être maire du Havre. Si ça arrive très vite, ce sera très bien", lance Edouard Philippe

Le Premier ministre, qui brigue la mairie du Havre, s'exprimait au cours d'un débat en vue de des élections municipales face à son adversaire, Jean-Paul Lecoq. 

Alors que les rumeurs d'un remaniement vont bon train à l'approche des élections municipales, le Premier ministre, candidat au Havre (Seine-Maritime) s'est exprimé sur ses ambitions locales. "Mon objectif c'est d'être maire du Havre, vite, ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ce sera très bien, voilà", a lancé Edouard Philippe, interrogé sur son statut de candidat et de Premier ministre à l'occasion d'un débat organisé sur le plateau de France 3 Normandie.

Celui qui a été maire du Havre depuis 2010, avant de rejoindre Matignon, faisait face à son adversaire, le communiste Jean-Paul Lecoq, à la tête de la liste "Un Havre Citoyen"  

A cette question d'être à la fois ministre et maire, le député communiste a habilement fait référence à Antoine Rufenacht, l'ancien député-maire gaulliste du Havre et mentor d'Edouard Philippe. "J'ai un petit côté Rufenacht dans ce domaine : on lui avait proposé à un moment donné de servir à l'échelle nationale et il avait répondu 'Le Havre, tout Le Havre, rien que Le Havre'", a-t-il répondu. Antoine Rufenacht fut en effet secrétaire d'Etat dans les années 70, mais il refusa ensuite, une fois élu maire en 1995, de devenir ministre afin de s'occuper à plein temps de sa ville.

Vous êtes à nouveau en ligne