Sur une péniche, Anne Hidalgo lance sa campagne et défend son bilan environnemental à Paris

La maire de Paris, Anne Hidalgo, candidate à sa réélection, lors d\'un meeting sur une péniche le 13 janvier.
La maire de Paris, Anne Hidalgo, candidate à sa réélection, lors d'un meeting sur une péniche le 13 janvier. (ALAIN JOCARD / AFP)

Après une première conférence de presse consacrée à un grand projet de rénovation à la porte de la Chapelle, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a lancé sa campagne pour les municipales lundi avec ses militants.

Même les néons de la péniche FluctuArt sont verts, dans ce lieu dédié à l’art. Les vitres sont transparentes et donnent sur la Seine. La péniche est amarrée près du pont des Invalides, à Paris, sur des quais aujourd’hui empruntés par les piétons et les cyclistes. Le ton est donné par Anne Hidalgo, lundi 13 janvier, pour ce premier jour de campagne pour les municipales : "Quelque chose a basculé, c’est cette prise de conscience écologique."

>> PODCAST. "Paris la bataille : le feuilleton des municipales"

Quelques heures plus tôt, Anne Hidalgo était porte de la Chapelle pour annoncer un grand projet de réaménagement. Sur la péniche, l’actuelle maire de Paris candidate tout juste déclarée déroule son programme et défend surtout son bilan pour l’environnement : "Nous avons réalisé beaucoup. Je pense aux pistes cyclables. Je pense à tous ces espaces verts, ces jardins, cette agriculture urbaine que l’on a développé et que l’on va poursuivre." Dans le public, le climatologue Jean Jouzel, lauréat du prix Nobel de la paix avec le GIEC. Il a accepté de présider son comité de soutien. "Anne Hidalgo sait très bien l’importance que j’apporte à tous ces problèmes d’écologie" précise-t-il. Après un long discours, c’est le bain de foule. Dominique et Alexandre, étudiants à la Sorbonne, sont déjà convaincus : "Il y a des améliorations concrètes pour une ville plus verte, une ville plus solidaire."

Un thème de campagne par jour

La socialiste lance la campagne pour sa réélection à la mairie de Paris à la hussarde, avec un thème par jour. Le climat mardi, puis le logement mercredi et jeudi la santé, avec des déplacements, des meetings, et un programme complet qui sera présenté début février.

Lundi, Anne Hidalgo a prononcé son discours à côté d’une fresque de street-art, clin d'œil à Léonard de Vinci, sur laquelle il est écrit "Veni, vidi, vinci". Un message qui n’est pas si subliminal pour ses adversaires.

Vous êtes à nouveau en ligne