Sondage : les deux tiers des Français se disent satisfaits par la propreté et la gestion des déchets dans leur commune

À l\'été 2018, la ville de Paris a réalisé une commande aupres d\'un street-artist pour rendre plus visible le mobilier urbain de propreté au bord du canal Saint-Martin (photo d\'illustration).
À l'été 2018, la ville de Paris a réalisé une commande aupres d'un street-artist pour rendre plus visible le mobilier urbain de propreté au bord du canal Saint-Martin (photo d'illustration). (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Selon une étude Odoxa-CGI pour franceinfo, France Bleu et la presse en région, les deux tiers des Français interrogées apprécient la propreté des rues et des axes de promenades de leur commune.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les deux tiers des Français (66%) se disent satisfaits de la propreté et de la gestion des déchets dans leur commune. C'est ce qui ressort d'un sondage Odoxa-CGI pour franceinfo, France Bleu et la presse en région publié mercredi 12 février, à un mois des élections municipales. Les Français plébiscitent à la fois la régularité du ramassage des déchets, à 79%, et la facilité du tri sélectif, à 73%.

>> Sondage : en voiture, en transports en commun ou en vélo, les Français globalement satisfaits de la circulation dans leur ville

Les deux tiers des personnes interrogées apprécient également la propreté des rues et des axes de promenades de leur commune (66%), ainsi que du nombre de poubelles dans leur rue (65%).

Si ce contenu ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

Si la satisfaction des habitants des communes de moins de 2 000 habitants est proche de la moyenne nationale (78% d'avis positifs pour la régularité du ramassage, 76% pour la facilité du tri et 72% pour la propreté), dans les grandes villes de plus de 100 000 habitants, le mécontentement est un peu plus marqué. Le tri sélectif n'est jugé facile que par les deux tiers des personnes interrogées (65%). Mais c'est surtout la propreté des rues, des routes et des lieux de promenade qui sont pointés du doigt : seuls 47% des sondés des grandes villes se disent satisfaits. Dans l'agglomération parisienne, ils ne sont qu'à peine plus de la moitié (53%) à émettre un avis positif sur la question.

Disparités régionales

L'insatisfaction est aussi plus élevée que la moyenne nationale pour les habitants de banlieue "défavorisée". Par exemple, 63% se satisfont de la régularité du ramassage des déchets (16 points de moins que la moyenne), 53% de la facilité du tri (20 points de moins) et 37% de la propreté (29 points de moins).

Par ailleurs, les insatisfactions sont plus fortes dans certaines régions. Par exemple, sur la régularité du ramassage, on compte 27% de mécontents en Centre-Val-de-Loire et 24% en Auvergne. Sur la facilité du tri sélectif, 44% des habitants de Provence-Alpes-Côte-d'Azur sont insatisfaits (contre 26% en moyenne).

Les Français face au tri sélectif

Le sondage fait enfin le point sur la pratique du tri sélectif par les Français. Il apparaît qu'ils sont encore 55% à se demander où jeter tel ou tel déchet.

Si ce contenu ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

Trente ans après la mise en place du tri sélectif, cette question se pose encore surtout dans les grandes villes, à 61%. L'interrogation est aussi très forte pour les deux tiers des plus jeunes. Ils sont 67% des 18-24 ans et 66% des 25-34 ans à se demander encore parfois dans quelle poubelle jeter leur déchet.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 3 005 personnes, interrogées par internet du 27 au 31 janvier 2020.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne