Résultats municipales 2020 : le Premier ministre, Edouard Philippe, vainqueur au Havre avec près de 59% des voix

Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 26 juin 2020.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 26 juin 2020. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Le taux d'abstention s'élève à 58% dans cette ville portuaire qui avait basculé à droite en 1995.

Le Premier ministre a réussi son pari. Dimanche 28 juin, Edouard Philippe est arrivé en tête du second tour des élections municipales au Havre (Seine-Maritime) avec 58,83% des voix face au député PCF Jean-Paul Lecoq. "Je voudrais remercier très sincèrement les Havraises et les Havrais qui ont continué à nous faire confiance", a lancé le chef du gouvernement aux habitants de la ville, dès 20 heures. Le taux d'abstention s'élève à 58% dans cette ville portuaire qui avait basculé à droite en 1995 après trois décennies sous la direction de maires PCF.

>> Suivez en direct les réactions au lendemain du second tour des municipales 2020

Lors de ce second tour, le Premier ministre affrontait un adversaire politique de longue date, peu connu du grand public, le communiste Jean-Paul Lecoq. Mais le scrutin avait pris des allures de référendum sur l'action du gouvernement, avec un front "anti-Philippe" très large, rassemblant du Parti socialiste à La France insoumise, en passant par Europe Ecologie-Les Verts. Le chef de file des "insoumis", Jean-Luc Mélenchon, était même venu sur place chanter les louanges du candidat communiste, remisant ainsi les tensions d'appareils.

>> Retrouvez tous les résultats du second tour des municipales 2020

Cette grande alliance contre Edouard Philippe, qui a succédé à Antoine Rufenacht à la mairie du Havre en 2010, n'aura pas suffi à déboulonner le chef du gouvernement. Reste désormais une grande question : Edouard Philippe va-t-il reprendre tout de suite son siège de maire dans son fief normand ? A priori, pas dans l'immédiat. Le Premier ministre a prévenu les électeurs : en cas de victoire, c'est l'un de ses proches, Jean-Baptiste Gastinne, qui continuera d'occuper le siège de maire tant qu'il sera à Matignon. Mais cette période de transition pourrait être courte. "Mon objectif, c'est d'être maire du Havre, vite, ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ce sera très bien, voilà", a lâché le Premier ministre, il y a une semaine.

Vous êtes à nouveau en ligne