Municipales : voter à l'heure du coronavirus

France 3

Dans la journée de vendredi 13 mars, beaucoup s'attendaient à ce qu'Emmanuel Macron annonce le report des élections municipales. Mais elles auront bien lieu. Partout sur le territoire, les bureaux de vote s'organisent avec une priorité : assurer la sécurité des Français.

Une organisation au millimètre. À Lutterbach, dans le Haut-Rhin, un des foyers de l'épidémie de Covid-19, on prépare scrupuleusement les bureaux de vote. Objectif : maintenir une distance de sécurité d'au moins un mètre entre les électeurs. "Les gens vont faire un cheminement simple pour aller à l'isoloir, entrer, mettre leur bulletin de vote, et sortir jusqu'à l'urne sans toucher les rideaux ou quoi que ce soit d'autre", explique Julien Ravier, employé communal à Lutterbach.

De plus en plus de procurations

En plus du marquage au sol, la commune a préparé des gants et du gel hydroalcoolique. Des mesures sanitaires draconiennes qui ont aussi pour but de rassurer les électeurs, et endiguer une éventuelle abstention. Le gouvernement veut rassurer les électeurs, notamment avec un message diffusé à la radio : "N'hésitez pas venir avec votre propre stylo à encre noir ou bleu, et votre bulletin de vote, si vous l'avez reçu par courrier". Signe de la fébrilité des Français : le nombre de procurations aurait augmenté ces derniers jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne