Municipales : maires de pères en fils depuis 1945

France 3

À l'approche des municipales, France 3 a rencontré une famille de Mayenne au sein de laquelle le métier de maire se transmet de père en fils.

En soixante-quinze ans, beaucoup de choses ont changé à Saint-Laurent-des-Mortiers (Mayenne). Mais dans la commune, le maire s'appelle toujours Monsieur Boivin depuis 1945. Cette année-là, Auguste, le grand-père, est élu à la tête de la mairie. Après vingt ans de mandat, il passe le relais à son fils Henri et en 1995, c'est au tour du petit-fils, prénommé Henri lui aussi. Même si pour lui, à l'époque, être maire n'est pas une priorité.

Le dernier Boivin à la tête de la commune

Jacqueline Querru, la doyenne du village, aura 100 ans en mars et a connu toute la dynastie. "Ils sont capables de conduire la commune", estime l'habitante de Saint-Laurent-des-Mortiers. Mais après quatre mandats, Henri a décidé de raccrocher, et cette fois-ci, il n'y aura plus de Boivin après lui. Son fils ne reprendra pas l'écharpe. Le père prend donc sa retraite, fier de l'héritage que sa famille laisse à la commune.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne