Municipales : LREM ne doit pas "rater cette transition" écologique, estime la députée européenne Nathalie Loiseau

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour l'élue de la majorité, ce n'est pas parce que la République en marche n'est pas un parti aussi ancien que les autres qu'il n'a pas obligation de s'adapter. "La nouveauté, ça s'use vite", affirme-t-elle.

Au lendemain de la défaite de la République en marche aux élections municipales, Nathalie Loiseau, députée européenne LREM et ancienne ministre des Affaires européennes, appelle, lundi 29 juin sur franceinfo, à "ne pas rater cette transition" écologique qui se dessine en France et en Europe.

L'élue LREM l'assure : l'Union européenne est déjà sur le pont sur ce sujet-là. "Le plan de relance, le Green New Deal, comme Ursula von der Leyen (présidente de la Commission européenne) l'a appelé il y a quelques mois, est destiné à répondre à cette urgence, a-t-elle poursuivi. Oui, la transition climatique a transformé nos économies. On sait qu'il faut le faire maintenant que le Covid-19 est passé par là, maintenant qu'on met de l'argent sur la table, qu'on a décidé d'y aller vraiment, ce n'est pas le moment pour rater cette transition.", a délcaré Nathalie Loiseau.

"La nouveauté ça s'use vite"

Pour la députée européenne, ce n'est pas parce que la République en marche n'est pas un parti aussi ancien que les autres qu'il n'a pas obligation de s'adapter. "La nouveauté, ça s'use vite. Ça doit nous pousser à réfléchir, à entendre le message qui a été adressé, fait-elle valoir. Et je vous le disais, cette urgence écologique, je la partage. Ça a été dans la campagne que j'ai menée il y a un an."

"Notre priorité, affirme Nathalie Loiseau. C'est ce qu'on fait au Parlement européen. La relance verte, c'est ce sur quoi on est engagé et c'est ce que le président de la République a dit aujourd'hui en recevant les 150 membres de la convention citoyenne."

Pour revoir l'interview en intégralité :

Vous êtes à nouveau en ligne